Timôme et merveilles: la vente spéciale sauve la boutique [VIDÉO]

Françoise Travet a évité la fermeture de Timôme et merveilles en janvier dernier grâce à sa vente spéciale, un autre signe de persévérance de sa part. Seule à tenir une boutique depuis 13 ans, aujourd’hui, elle est prête à laisser partir le «bébé».

Une grande vente spéciale de douze jours a permis à la propriétaire de payer les taxes et le loyer, au travers d’un hiver particulièrement difficile. Cette vente représentait un dernier combat.

«Autrement, il aurait fallu que je ferme. La vente a fonctionné, il y a eu beaucoup de réponses et beaucoup de gens sont venus. C’était pour sauver la boutique, et je reste ouverte pour l’instant.»

La boutique pour enfants de la 3e Avenue a pu compter sur les résidents du secteur qui avaient le désir de sauver un commerce local. Elle demeure ouverte, mais ça ne veut pas dire que les affaires vont bien. 

«Il faut persévérer! Mais je dois aussi réfléchir. Même si je laisse derrière la boutique, j’ai plein de projets. J’y suis arrivée, j’ai ouvert un commerce sans argent et il fonctionne. Plusieurs autres gens d’affaires auraient fermé leurs portes s’ils avaient été à ma place, mais j’y croyais»

Françoise Travet écoutera les propositions sérieuses de tous ceux intéressés par la boutique ou son inventaire. «Quelqu’un avec de l’argent aurait vraiment beaucoup de choses à faire, ce que je n’ai pas. Pour avancer, il faut être sur Instagram, sur Facebook, avoir des webmestres, une boutique en ligne... j’ai tout ça! Mais je suis seule à m’occuper de tout. Je fais des heures pas possibles, et il faut faire des choix», soutient la propriétaire.  

Après s’être dédiée à son «bébé», sa boutique locale, pendant plusieurs années, elle s’avoue vaincue. Les achats en ligne et les grands noms auront eu raison de sa persévérance. 

En attendant que le processus de vente se concrétise, ses portes demeureront ouvertes.