Le menu du petit-déjeuner de Tim Hortons dans une succursale de Toronto

Tim Hortons teste le déjeuner toute la journée

TORONTO — La chaîne Tim Hortons fera l'essai d'une offre du petit-déjeuner toute la journée dans une douzaine de succursales en Ontario et pourrait lancer un menu pour enfants, ainsi qu'un programme de livraison et de fidélisation, dans le but de regagner la confiance des franchisés et des clients.

Le président du géant de la restauration rapide, Alex Macedo, a expliqué à La Presse canadienne que l'expérience du petit-déjeuner débutera dans une poignée de restaurants de Hamilton et de Brampton plus tard cet été et inclura tous les menus matinaux du magasin.

Si cela est couronné de succès, il dit que l'entreprise envisagera de l'étendre davantage.

«La demande est forte et claire, a-t-il dit. Chaque fois que nous évoquons l'idée du petit-déjeuner à tout moment, la réponse est très favorable et très forte.»

L'annonce de M. Macedo survient au moment où la société lutte publiquement pour réparer ses relations tendues avec certains franchisés qui se sont querellés à de multiples sujets avec l'entreprise au cours des derniers mois, qu'il s'agisse de mesures de réduction des coûts à la suite de la hausse du salaire minimum en Ontario ou encore d'un plan de rénovations de 700 millions $ dollars qui, selon eux, coûtera 450 000 $ par restaurant.

Le mois dernier, M. Macedo a admis que «nous aurions pu mieux faire certaines choses» et il a commencé à visiter le pays pour rencontrer des franchisés et leur promettre qu'il réparerait la relation.

Cette semaine, il a dit que les visites étaient terminées et ajouté que «cela peut prendre du temps pour arriver exactement là où nous voulons être, mais en ce moment, je pense que les choses vont beaucoup mieux qu'au début de l'année».

La guerre du petit-déjeuner

Sa tentative d'apaiser les tensions a coïncidé avec une intensification des guerres du petit-déjeuner au Canada. Au début du mois de mai, McDonald's, l'un des plus grands rivaux de Tim Hortons, a annoncé qu'il avait commencé à servir des bagels partout au pays. Au cours des dernières années, A&W, Taco Bell et Burger King ont tous fait monter la barre avec des offres de petit-déjeuner pour rivaliser avec Tim Hortons, Starbucks et Country Style.

M. Macedo a déclaré que le lancement du petit-déjeuner toute la journée de Tim Hortons ne découle pas de l'annonce des bagels de McDonald's, en expliquant que «quelque chose d'aussi gros ne serait jamais une réaction à ce que fait un concurrent».

La compagnie, a-t-il dit, avait testé le petit-déjeuner toute la journée en 2013 et conclu que c'était «généralement réussi», mais a finalement choisi de ne pas déployer cette offre, en partie parce que «les clients ne le réclamaient pas autant qu'aujourd'hui».

Depuis lors, M. Macedo a déclaré que l'intérêt des consommateurs pour le petit-déjeuner s'est accru, comme en témoignent les sociétés de recherche NPD Group et Nielsen qui le qualifient de partie la plus dynamique de la journée pour les restaurants depuis 2012.

En plus du petit-déjeuner toute la journée, il a révélé que l'entreprise se tournerait vers un menu pour enfants, de nouveaux emballages, des kiosques, et des programmes de fidélisation et de livraison pour attirer les clients et regagner la confiance des franchisés, mais il n'a pas voulu dévoiler plus de détails à ce sujet pour le moment.