Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
« Tolérez la pile de lessive, vous la laverez demain », recommande François Courcy, professeur titulaire et membre du cheminement en psychologie organisationnelle à l’Université de Sherbrooke.
« Tolérez la pile de lessive, vous la laverez demain », recommande François Courcy, professeur titulaire et membre du cheminement en psychologie organisationnelle à l’Université de Sherbrooke.

Apprendre à tolérer la pile de linge sale

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Il peut être tentant de démarrer une brassée de lavage ou de commencer le repas entre deux rencontres lorsqu’on est en télétravail. Résultat, les temps de réel repos se font de plus en plus rares et peuvent nuire à la santé psychologique.

« Si vous finissez votre journée en ayant l’impression d’être essoufflée parce que vous avez mis des tâches durant vos pauses, il faut réserver du temps pour se reposer, explique François Courcy, spécialiste de la santé au travail, du sentiment d’efficacité personnelle et des changements systémiques dans les organisations. Si vous voulez faire une journée où tout le lavage et la vaisselle sont faits et qu’à l’heure du souper, tout est spic and span dans la maison, parfait, mais prenez une pause le soir. »

François Courcy, qui enseigne à l’Université de Sherbrooke, propose de prendre au moins 30 minutes par jour pour faire une activité qui ressource.

« Tolérez la pile de lessive, vous la laverez demain. »

Deux bons trucs

La nuance entre la sphère professionnelle et la vie personnelle commence à s’estomper après à peine quelques semaines ou quelques mois en télétravail, constate le professeur. Bien vite, il est difficile de faire la distinction entre les deux. Les journées ont aussi tendance à débuter plus tôt et s’étirer en soirée.

Le professeur Courcy estime que deux solutions peuvent améliorer considérablement la relation entre le télétravail et la vie personnelle. La première est de réserver un endroit consacré au travail. 

« Si vous avez un bureau, c’est parfait, indique-t-il. Si vous avez l’habitude de travailler sur la table de la cuisine, à 16 h 30, rangez vos choses. Ne les laissez pas traîner, ça aidera à décrocher. »

La seconde est de bouger.

« Allez dehors, marchez, faites du jogging ou de la randonnée, suggère François Courcy. Prenez l’air et coupez votre journée. »