Une expérience télé à couper le souffle

Lorsque mes deux petits-fils sont entrés dans le salon et qu'ils ont vu le début de la partie de hockey sur le pan de mur formé par la télé LG de 65 pouces, leurs yeux se sont écarquillés pour capter tout l'écran. Tout un contraste avec mon téléviseur personnel de 40 pouces vieux de six ans.
Personne ne perd la rondelle de vue. On voit mieux les infractions, quasiment mieux que les arbitres sur la glace. Pas besoin d'attendre la reprise vidéo pour le but refusé. Tout le monde l'a vu. D'ailleurs, les contrastes sont vraiment bons, les couleurs aussi. Le noir est vraiment noir, ce n'est pas du gris foncé.
L'image est tellement grande que l'on voit les pores de la peau des personnages et les traces de maquillage sur les visages, même les applications de mascara. J'ai hâte de voir un film. Avec un écran du genre, pas besoin d'aller au cinéma pour quelques semaines.
Mon appareil personnel fait 40 pouces en diagonale. Le cadre fait au moins trois pouces d'épaisseur. Il pèse une tonne, plus que le LG, ou presque. C'est un poids plume malgré son immense format.
Le boîtier du LG contenant le processeur, en fait un ordinateur, occupe le quart inférieur de l'écran, sur une épaisseur d'au plus deux pouces. Le reste de l'écran, c'est un panneau de verre qui fait un quart de pouce d'épaisseur tout au plus.
Je pourrais vous inonder de données techniques sur cet appareil LG OLED 65 ULTRA HD 4K, son taux de rafraîchissement, les caractéristiques du système HarmonKardon qui gère le son, de son système d'exploitation pour la connexion sur le Web, mais je n'oserai pas.
Ça finirait dans le jargon d'un hyper spécialiste ou dans un discours d'un vendeur qui veut vous noyer dans une mer de caractéristiques.
Un véritable ordinateur
L'important, c'est l'expérience. Quand je m'assois devant le téléviseur, est-ce que ça vaut la peine? C'est ce que font les consommateurs lors de leur magasinage. Est-ce que l'image est bonne? Les couleurs? Les menus? Le son? La synchronisation avec le décodeur et la manette? Les autres composantes HDMI? Le WiFi?
Une fois sorti de la boîte et branché au décodeur, le téléviseur lance les premières images. La connexion au réseau WiFi de la maison s'effectue sans problème. La synchronisation de la manette avec le décodeur fonctionne. Première demande de mise à jour du système d'opération. Tout fonctionne. C'est un véritable ordinateur. J'ai accès à mes réseaux sociaux, à mes courriels par le navigateur Web. Écrire les adresses et les mots de passe avec la manette, c'est un travail de moine. Vivement le branchement du clavier Bluetooth. Mon clavier Apple fait l'affaire.
Oups! Le téléviseur tombe en mode démonstration. Nouvelle navigation dans les menus. Pas toujours évident, je me mélange dans les nombreux boutons. Je cherche. Il me faudra 10 minutes pour trouver la cause et ajuster le réglage après avoir lu un manuel d'instructions pas trop clair. Ça mériterait une clarification des fonctions.
Les souvenirs de voyages sont sur l'ordinateur. Pas de problème, une seconde, un temps, trois mouvements. Ça y est, on est branché sur le réseau de partage. On peut voir Prague comme lorsqu'on y était.
Retour avec les enfants qui veulent de la musique, chanter, voir autre chose à la télé. Pas de problème, on fait un tour sur YouTube... La vidéo d'Iron Man, Spiderman et des dizaines d'autres plus tard et l'heure du dodo arrive pour les bouts de chou. Ça roule bien avec ma connexion à très haute vitesse.
Le jour et la nuit
Le transporteur est venu reprendre l'appareil vendredi. Je reviens au petit. Pendant, quatre semaines, nous aurons pu voir ce que vaut un appareil haut de gamme comparativement à un appareil plus ordinaire. C'est le jour et la nuit. Pouvoir avoir accès au signal télé, c'est bien, mais un téléviseur connecté sur le Web, c'est encore mieux. Voir ce que l'on veut, au moment où on le veut sur Netflix et compagnie, sur YouTube et les autres, ça vaut la peine. Les diffuseurs devront s'adapter, car le contrôle n'est plus dans leurs mains, mais dans celles du téléspectateur.
Malgré quelques imprécisions à cause des menus, de la faiblesse et la confusion des contrôles de la manette, l'expérience avec ce téléviseur a de quoi réjouir quiconque pouvant se payer ce type de téléviseur.
Le téléviseur a été prêté par LG et se vend un peu plus de 6000 $.
Pour toutes les caractéristiques techniques: http://www.lg.com/ca_fr/tvs/lg-OLED65E6P