Malgré tous ses projets, Sarah-Jeanne Labrosse a trouvé le temps de prêter sa voix à Mara, le personnage féminin principal de MaXi.

Série interactive pour réalisateurs en herbe

Il y a eu les livres dont vous êtes le héros. Il y a maintenant la série dont les enfants peuvent créer leurs propres épisodes. MaXi, fruit du studio Frima et de TFO, proposera une expérience immersive qui utilisera les appareils électroniques pour stimuler l'interaction des 9 à 12 ans, public cible de la production 100% francophone dévoilée mercredi au Pixel animation de Québec. Un des atouts qui a convaincu Sarah-Jeanne Labrosse de prêter sa voix au personnage féminin principal.
Entre le tournage du dernier Xavier Dolan et la prochaine saison des Pays d'en haut où elle joue Donalda, l'actrice a trouvé le temps d'incarner Mara. «L'univers m'intéressait beaucoup», dit l'experte en doublage en entrevue au Soleil après le lancement. À savoir les aventures rocambolesques de Mara et de son siamois Xilo (MaXi) sur la planète Vakarma, avec une approche ludique et écologique. «C'est très actuel, malgré l'univers loufoque - il y a des messages clairs. Ce n'est pas le mandat de toutes les séries.»
MaXi, dont les 26 épisodes colorés et musicaux de 11 minutes seront diffusés en 2017, sera aussi disponible sur les plateformes électroniques. Elle misera sur le contenu interactif, notamment en permettant aux enfants de devenir des apprentis scénaristes et réalisateurs qui pourront imaginer et créer leur propre histoire en BD. Celle-ci prendra ensuite la forme d'un petit film qu'ils pourront partager. 
Contenu intelligent 
Il ne sert à rien de se voiler le visage, croit Sarah-Jeanne Labrosse. La plupart des 9-12 ans ont accès aux cellulaires et aux tablettes - si ne sont pas les leurs, ceux de leurs parents. Autant que ce soit un contenu en français, «intelligent et créatif». «Ça peut développer un intérêt» pour l'animation, tout en conscientisant les jeunes aux impacts de l'activité humaine sur l'environnement. Soit.
Pour Frima, MaXi marque une étape importante. Il s'agit en effet de la première série d'animation de contenu original pour la boîte de Québec qui regroupe près de 400 professionnels. D'autant qu'elle est associée dans cette aventure avec l'Ontarienne TFO, qui vient de signer avec l'Américaines PBS un partenariat pour distribuer son contenu éducatif dans 55 États et territoires à la grandeur de l'Amérique du Nord.