Matthew Delaney, patron et cofondateur de Marble, devant le robot utilisé pour livrer des repas commandé par l'application Yelp Eat24. Les robots sont accompagnés, mais devraient circuler seuls éventuellement.

San Francisco goûte aux repas livrés par des robots

L'entreprise en démarrage Marble a permis à San Francisco de devenir mercredi la première ville à pouvoir goûter des repas livrés par robot, confiante dans le fait que ce genre de service va se développer à travers le monde.
Marble s'est associé avec l'application de commande de repas Yelp Eat24 pour mettre ses robots au travail et les faire livrer au niveau local des plats de restaurants, dans les quartiers de Mission et Portero Hill.
«Certains soirs vous pourrez avoir un message au milieu de votre commande Yelp Eat24 vous demandant si vous voulez recevoir votre livraison par robot», a expliqué à l'AFP Matthew Delaney, patron et cofondateur de Marble.
Les plats commandés sont placés dans des robots qui peuvent transporter l'équivalent de quatre sacs de courses. Ceux-ci roulent sur les trottoirs et traversent les rues à la vitesse d'un homme au pas, se repérant grâce à des lasers, des caméras et d'autres capteurs.
La technologie utilisée est la même que pour les voitures autonomes.
Marble a aussi créé des cartes en trois dimensions des quartiers où ses robots vont circuler : «Cela nous permet d'avoir le robot le plus intelligent et le plus fiable, qui connaît son environnement et est un minimum conscient de ce qui se passe», a repris M. Delaney.
Escorte humaine 
Les robots de Marble ont été créés pour circuler seuls, mais ils bénéficieront d'une escorte humaine pour leurs déplacements. Ils sont aussi reliés à des opérateurs qui, depuis les bureaux de Marble, peuvent intervenir à tout moment en cas de problème.
Quand les robots livreurs arrivent à destination, le client reçoit un SMS avec un code à taper sur le clavier du robot, afin de débloquer le couvercle.