Les réseaux sociaux sont néanmoins inondés de photos peu flatteuses et d'informations compromettantes.

Réseaux sociaux: les entrepreneurs plus consommateurs qu'actifs

Les chefs d'entreprise utilisent les médias sociaux autant pour des raisons professionnelles que personnelles. Cependant, le sondage effectué par Niviti et Influide révèle qu'il y a plus de consommateurs sur les réseaux que de contributeurs.
Les analyses du sondage montrent aussi que les stratégies d'intervention dans les médias sociaux sont plus nébuleuses qu'organisées bien que le groupe d'âge des 35 a 44 ans sont les plus enthousiastes et les plus motivés à utiliser les médias sociaux pour faire des affaires.
Ce qui étonne l'un des analystes du sondage, Félix Arseneau, président d'Influide, gestion stratégique de l'information, c'est que LinkedIn est le plus connu des réseaux sociaux, mais utilisé avec parcimonie par les entrepreneurs, alors que ce réseau a été conçu pour les professionnels.
C'est Facebook qui sera consulté plusieurs fois par jour. Mais Google + est boudé par les chefs des entreprises de plus grande taille, et Pinterest ne soulève pas d'engouement. Toutefois, l'analyse montre que les gens d'affaires consultés ont très peu de routine pour consulter les réseaux sociaux pas plus qu'ils n'ont de stratégie de présence ou d'intervention.
Variation de l'âge et du moment de la journée
L'utilisation des réseaux varie aussi selon les âges : «Les résultats du sondage montrent que les répondants de 55 ans et plus utilisent beaucoup moins Facebook que les plus jeunes : 31,8 % l'utilisent régulièrement, contre 80 % chez les moins de 35 ans. Néanmoins, ils utilisent plus LinkedIn que les jeunes : 72,7 % utilisent LinkedIn régulièrement, contre 62,9 % chez les 18 à 34 ans. Actifs surtout sur cette plateforme, plus du tiers (36,4 %) des participants les plus âgés utilisent LinkedIn plusieurs fois par jour. Seulement 13,6 % d'entre eux disent l'utiliser moins d'une fois par jour ou jamais, contre 17,1 % chez les plus jeunes.»
Cela varie aussi selon le moment de la journée. Pour Facebook, c'est surtout le matin et le soir. On se servira de Twitter un peu le matin et un peu le midi, alors que pour LinkedIn, c'est très tôt le matin.
Si les entrepreneurs suivent l'actualité et certaines organisations, ils ne sont pas enclins à démarrer des discussions dans un groupe ou un forum. De même, ils sont peu nombreux à rédiger un blogue, mais ils vont partager des contenus trouvés sur le Web.
Ce que les entrepreneurs recherchent, c'est d'abord accroître leur visibilité et leur notoriété (81,9 %), faire valoir leur expertise et se positionner (61,7 %) ou encore identifier des clients, des fournisseurs ou des partenaires potentiels (59,1 %). Toutefois, faciliter le recrutement de nouveaux candidats n'obtient que 17,5 %.
En général, pour les chefs d'entreprise, le plus décourageant dans l'utilisation des réseaux sociaux, c'est le manque de temps ou l'absence d'une personne pour s'occuper du dossier. Si les plus optimistes sont dans la tranche d'âge de 35 à 44 ans, les stratèges ambitieux mais prudents sont ceux de 45 à 54 ans, alors que les plus actifs sur toutes les plateformes ont moins de 34 ans. Les détails de l'étude sont sur le site Web influide.ca.