Mathieu Savard de Studio Altkey, Pierre-Sébastien Gauthier d'Imersiv360 et Maude Pelletier de Génidrone dirigent les trois premières entreprises qui recevront 50 000 $ d'aide au démarrage.

Réalité virtuelle, aide financière pour trois entreprises

Des jeunes entreprises de Québec entendent bien profiter de la manne amenée par la réalité virtuelle. Cette technologie est développée par deux des trois entreprises sélectionnées pour la première cohorte de l'appel à projets du programme Québec, ville entrepreneuriale. Elles toucheront 50 000 $ chacune pour aider à leur démarrage.
Studio Altkey et Imersiv360 font en effet partie de ces jeunes boîtes technos qui bénéficieront d'un coup de pouce. Génidrone, spécialisée dans la cartographie à l'aide de drone à la fine pointe de la technologie, complète le trio annoncé vendredi lors d'une conférence de presse à l'incubateur Le Camp dans le quartier Saint-Roch.
Une dizaine d'autres projets choisis seront annoncés dans les prochaines semaines, a indiqué la conseillère municipale responsable de l'entrepreneuriat, Natacha Jean.
Elle précise que l'aide accordée de 50 000 $ est non remboursable, une rareté. «Souvent, ce sont des prêts avec des conditions pas toujours faciles lorsqu'on démarre alors que c'est le point de départ vers l'explosion de l'entreprise vers sa vraie réussite», a déclaré l'élue lors de la conférence de presse à laquelle participaient aussi le maire de Québec, Régis Labeaume, et le ministre responsable de la région, François Blais. Les trois entreprises sont très jeunes, ayant été immatriculées en 2015 ou en 2016.
«C'est un projet qui va nous permettre d'affirmer notre positionnement sur le marché émergent de la réalité virtuelle», a dit pour sa part Mathieu Savard, président et directeur de la technologie chez Altkey.
La somme accordée par la Ville de Québec, 50 000 $ sur un projet évalué à 100 000 $, permettra notamment d'embaucher du personnel.
D'autres bourses à venir
Réalité virtuelle aussi pour Imersiv360, qui souhaite attaquer le marché du jeu vidéo. «On veut faire un jeu vidéo réel avec des vrais acteurs dans lequel on pourra découvrir Québec et on aura le pouvoir de se promener et de décider des actions», a expliqué le président et directeur général Pierre-Sébastien Gauthier. «Chez nous, on fait des vidéos dont vous êtes le héros», a-t-il illustré.
L'entreprise Génidrone utilisera pour sa part la subvention de la Ville un projet de géomatique et d'imagerie aérienne à l'aide de drones. «On fait de la modélisation 3D dans nos champs d'expertise que sont la géomorphologie et la foresterie. On peut, par exemple, savoir la vitesse d'érosion des berges et des falaises», a expliqué Maude Pelletier, directrice générale de Génidron.
D'autres entreprises en démarrage pourront bénéficier du programme de Québec, ville entrepreneuriale avec le lancement d'un nouvel appel d'offres. Au total, 400 000 $ seront alloués provenant du Fonds de développement des territoires. Les firmes intéressées doivent présenter leur projet avant le 1er mars. Les détails sont accessibles à ville.quebec.qc.ca/entrepreneuriat.