Problèmes de l'horloge du 400e: Labeaume opte pour l'ironie

«Il manque de problèmes dans cette ville-là!» Régis Labeaume a résolument opté pour le ton du sarcasme pour commenter le fait que l'horloge Richard Mille affichait des heures différentes sur ses deux faces.
<p>L'horloge suisse, cadeau du Canton du Jura pour le 400e de Québec affichait toujours une différence d'une minute sur ses deux cadrans lundi.</p>
«Il y a 5000 pièces qu'on est en train de roder. On va finir par l'avoir. Il n'y a personne de mort», a laissé tomber le maire de Québec à l'endroit des journalistes.
«On va-tu survivre, mon Dieu seigneur! J'ai été une journée au lit à pleurer», a-t-il ironisé sur un ton imitant celui du désespoir. «J'ai envie d'émigrer tellement ça va mal!»
Le Soleil a révélé dans son édition de jeudi que l'horloge suisse, cadeau du Canton du Jura pour le 400e de Québec, affichait une différence d'un peu moins de deux minutes sur ses deux cadrans.
La pièce unique au monde conçue par la prestigieuse maison d'horlogerie Richard Mille et évaluée à 2,4 millions $ a été inaugurée le 19 septembre dans les Jardins de l'Hôtel-de-ville.
Une équipe de l'école d'horlogerie de Trois-Rivières est intervenue jeudi, mais une minute de différence persiste. Une autre équipe viendra ajuster le tout cette semaine, a dit la Ville.