La franchise de ce grand jeu de rôle, Mass Effect, existe depuis 2007.

Mass Effect: Andromeda, une nouvelle galaxie à explorer

Après cinq ans de travail, le studio montréalais Bioware, de la compagnie Electronic Arts, a lancé lundi le dernier opus de la franchise Mass Effect: Andromeda.
Ce grand jeu de rôle, dont les débuts remontent à 2007, avec le commandant Shepard qui tente de sauver le monde connu qui risque de disparaître à cause de Moissonneurs capables d'annihiler toute vie. Cette fois, c'est une véritable migration des différentes races vers la galaxie Andromède.
J'ai retrouvé des personnages typiques des premières aventures des humains avec les Galariens, les Asaris, les Turiens et les Krogans. Sans oublier les recherches archéologiques sur les Prothéens dont l'influence millénaire se fait encore sentir. Et l'intelligence artificielle dans son évolution spectaculaire.
L'histoire commence à la fin d'un périple de 600 ans pour les colons congelés et un accident de la ruche terrienne arrivée dans la galaxie d'Andromède. Ce sont les premiers combats sur une planète inhospitalière. 
On découvre le pionnier Alec Ryder sur qui repose la recherche d'une planète habitable. Selon que le joueur choisisse le profil féminin ou masculin, il incarnera Sara ou Scott Ryder.
Une longue aventure comme je les aime. Avant de partir à la découverte des planètes pour établir une première colonie, il faut passer par une série de longs dialogues avec des personnages sur le Nexus.
Ça semblera inutile pour les joueurs qui veulent des combats sans arrêt. Pourtant, avant de partir dans le vaisseau Tempête, ces dialogues permettront aux nouveaux joueurs de comprendre un peu plus l'univers de Mass Effect et effecturer des missions secondaires dont celles permettant d'ouvrir la mémoire de SAM, la nouvelle intelligence artificielle vivant en symbiose avec le nouveau pionnier.
L'univers à explorer semble infini. Après quelques heures d'exploration, je n'ai encore rien vu du début du bout de la fin de l'histoire. Le Nexus à visiter avant de partir, comprendre la gestion de la roue des compétences, l'apprentissage du rôle de pionnier, la maîtrise des améliorations des armes, les recherches, etc.. Il n'y a pas que des ennemis à abattre!
Je suis certain que je ne m'ennuierai pas dans cette aventure dans un monde totalement ouvert. Ça me plait déjà. Les décors sont fabuleux. Les contrôles du jeu sont faciles à maîtriser. J'avais hâte de replonger dans l'univers de Mass Effect. J'adore déjà.
Bande annonce : youtu.be/hOdTAz-zQAc