La maison d'horlogerie Richard Mille avait dû concevoir une nouvelle aiguille après avoir, sans succès, tenté de rééquilibrer l'horloge de 2,4 millions $  dont les deux faces avaient une minute de différence depuis octobre.

L'horloge du Jura réparée

L'horloge du Jura est réparée. Les deux faces de la prestigieuse pièce installée dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville affichent dorénavant la même heure.
La maison d'horlogerie Richard Mille avait dû concevoir une nouvelle aiguille après avoir, sans succès, tenté de rééquilibrer l'horloge de 2,4 millions$ dont les deux faces avaient une minute de différence depuis octobre.
La Ville de Québec n'aura rien à débourser, a indiqué au Soleil par courriel le porte-parole de la Ville de Québec, David O'Brien qui confirme que la nouvelle aiguille a été installée avec succès.
La République et Canton du Jura a offert l'horloge, une pièce unique, à la Ville de Québec pour son 400e anniversaire en 2008.
L'horloge a finalement été installée six ans plus tard, en septembre 2014, dans les nouveaux jardins de l'Hôtel-de-Ville.
La Ville de Québec a investi plus de 500 000$ dans une cage de verre pour la protéger des écarts de température et des intempéries.
«Très surpris»
Au moment de l'inauguration de ce que le maire de Québec, Régis Labeaume, avait qualifié de future «icône de Québec», les concepteurs de l'horloge n'avaient pas caché avoir été «très surpris» d'apprendre en 2012 que la Ville de Québec allait placer la pièce à l'extérieur.
«À la base, cette horloge était prévue pour être installée à la bibliothèque Gabrielle-Roy», avait rappelé le directeur technique chez Richard Mille, Salvador Arbona. «M. le maire nous a suggéré de la mettre à l'hôtel de ville. Ça nous a surpris un peu, là. Pour vous dire beaucoup. Il y a un delta de 70 degrés ici entre l'été et l'hiver!» avait-il lancé.
M. Arbona s'était toutefois dit rassuré par la volonté de l'administration Labeaume de bien prendre soin de la précieuse horloge. «Mais la Ville de Québec et tous les partenaires ont mis beaucoup de moyens pour relever ce défi et rendre ce projet possible», avait-il conclu.