Les Popettes, ce sont ces marionnettes de bois qui devront être animées lors de la formation intensive pour les animateurs 3D.

Les Popettes débarquent à l'ENDI

Les Popettes débarquent à l'École nationale en divertissement interactif (ENDI) en septembre. Ces marionnettes de bois ne sont pas qu'un jeu, mais davantage un défi que devront relever ceux et celles qui s'inscriront à cette formation de haut niveau en animation 3D.
«Ce n'est pas une formation de base», explique Matthieu Tremblay, directeur de l'ENDI. «Il s'agit d'un perfectionnement pratique pour qu'un bon animateur devienne excellent et se démarque des autres.»
«Et ce ne sera surtout pas de la théorie, mais du travail sur le plancher des vaches», affirment Patrick Beaulieu et Denis Doré, les deux cofondateurs du studio Squeeze, qui assurera la formation intensive de 12 semaines. «Ce sera un perfectionnement de type boot camp axé sur la production concrète et la qualité artistique. Les participants devront se dépasser tous les jours pour atteindre des niveaux plus élevés.»
Pour le directeur de l'ENDI, les studios de production de la région de Québec ont de nombreux animateurs à leur service, mais trop peu de gens d'expérience et pas assez de jeunes qui se démarquent. Pour progresser à un autre niveau, les studios ont besoin de leaders ayant des capacités pour compétitionner avec les numéros un dans le monde.
L'expérience de production avancée comprendra trois volets: la pantomime, le jeu d'acteur et la mécanique corporelle. «Nous ferons de la planification avec le dessin en 2D, mais il faudra filmer les animations avec les animateurs qui deviendront les acteurs de leur concept, soutient Patrick Beaulieu. Il y aura des critiques constructives tous les jours. Mais les Popettes, c'est aussi pour inculquer l'esprit d'équipe, car ce sera des mises à l'épreuve quotidiennes pour atteindre les plus hauts standards de qualité.»
La formation s'adresse autant à des animateurs d'expérience qu'aux étudiants qui viennent de terminer leur formation en animation. Pas question de montrer les techniques de base, il faut que ce soit déjà acquis, car ce sera de la production concrète, comme dans tout vrai studio. Et il y aura des classes de maître avec des animateurs 3D de calibre international provenant de maisons de production comme Dreamworks Hybride, Ubisoft, Activision, et bien d'autres. Les finissants pourront travailler en animation pour les studios de jeux, les films ou la publicité.
Les candidatures seront reçues jusqu'au dimanche 19 août sur le site de Squeeze (www.squeezestudio.com/les-popettes-fr.html) et de l'ENDI (endi.qc.ca/popettes.html). Pour ceux et celles qui aimeraient rencontrer les formateurs, un quatre à sept se tiendra au Boudoir le 15 août. Les places étant limitées à 16 personnes, le processus de sélection s'effectuera pendant la semaine du 20 août, et la formation commencera le 17 septembre. Les coûts d'inscription sont de 5000$ plus taxes par étudiant, incluant un poste de travail et tous les logiciels nécessaires.