Louis Leclerc, directeur général de Pixel, et Steve Couture, président du conseil actuellement à La Nouvelle-Orléans, notent l'importance de Cartoon Connection dans le circuit des rendez-vous d'affaires de l'industrie de la diffusion de contenu.

Les grands diffuseurs débarquent à Québec

Québec se positionne comme un incontournable dans le circuit des événements d'affaires dans le secteur de l'animation et la production de contenu. Des grands noms de l'industrie de la diffusion comme Disney Worldwide et Disney South Asia, DHX, RAI (Italie), Wow! Unlimited, France Télévision, BBC, Sony Animation, Amazon et Corus Entertainement (Teletoon) seront dans la capitale la semaine prochaine pour dénicher des contenus originaux pour leur chaîne de diffusion.
La neuvième présentation du Cartoon Connection et de Pixel animation réunira plus de 500 personnes dont de nombreux décideurs à la recherche de perles rares. Les changements d'habitudes des consommateurs de contenus télévisuels, les abonnements qui permettent de voir une série en rafale provoquent une demande de contenu plus grande que jamais.
«Nous sommes dans l'âge d'or de la production et de la création d'animation. Les retombées sont importantes et majeures pour les créateurs du Québec qui produisent des marques originales et leurs propres propriétés intellectuelles», insiste Steve Couture, président du conseil d'administration de Pixel, l'entreprise qui chapeaute les deux événements.
C'est lors de telles rencontres que le studio Squeeze de Québec a pu conclure la diffusion de sa série originale Cracké! avec Teletoon et de nombreux autres diffuseurs internationaux. C'est aussi le cas de Frima qui a pu signer des contrats avec un télédiffuseur belge et un autre avec le Groupe Média TFO avec la série d'animation MaXi pour les appareils mobiles. Sans oublier Productions 10e Ave et ses derniers films d'animation qui ont trouvé preneur.
Événement reconnu
Pour Steve Couture, le Cartoon Connection est non seulement un événement reconnu au plan international, mais aussi une opportunité pour les entreprises québécoises de se positionner sur l'échiquier international.
«À Québec, l'industrie de l'animation commence à se développer alors que d'autres régions au pays sont plus avancées. Il est donc très important que les studios de Québec et de la province développent des propriétés intellectuelles qu'ils pourront présenter à l'international. Il faut aller plus loin que la prestation de services», continue M. Couture, joint à La Nouvelle-Orléans. Pour lui, Cartoon Connection est un point de rencontre majeur entre l'Amérique du Nord et l'Europe. 
Le réseautage fait aussi partie des incontournables dans un événement du genre, car producteurs et diffuseurs peuvent établir un premier contact menant à la conclusion de contrat. D'ailleurs, il y aura quelque 1000 rencontres face à face pour discuter de coproduction et de commercialisation de contenus.
Selon le directeur général de Pixel, Louis Leclerc, la première conférence du 3 octobre à Hôtel Le Concorde risque d'être un électrochoc pour l'industrie de la diffusion avec deux sommités internationales Michael Hirsh et Fred Seibert de Wow! Unlimited qui brosseront un tableau des tendances et de l'évolution dans la production et la diffusion de contenu.
Il ajoute que la fin de la semaine, consacrée aux classes de maîtres accueillera des grands du monde de la création comme Pablo Navarro, de l'Espagne, et d'autres sommités oeuvrant au Québec.
En chiffres
21 pays représentés
22 acheteurs de contenu
500 participants
1000 rendez-vous d'affaires