Les applications du Groupe Capitale Médias, dont celle du Soleil, ont décroché mercredi le grand prix Boomerang 2016 dans la catégorie «site ou application - média».

Les applications du Groupe Capitales Médias remportent un prix Boomerang

Conçues par l'entreprise de logiciels et de stratégie numérique Mirego, de Québec, les applications du Groupe Capitales Médias, dont fait partie Le Soleil, ont décroché mercredi le grand prix Boomerang 2016 dans la catégorie « site ou application - média ».
Le prix a été remis à l'occasion du 22e concours Boomerang au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal. Le concours avait vu le jour en 1995 à l'initiative des Éditions Infopresse afin de souligner l'excellence dans le domaine des technologies numériques. 
«Nous sommes très contents. C'est important comme reconnaissance, c'est le plus gros concours au Québec dans le domaine du numérique et nous étions en compétition avec des groupes comme TVA», a déclaré au Soleil le président du Groupe Capitales Média, Claude Gagnon. «Plus d'un an après son lancement, ça nous permet de mettre en lumière cette application sur d'autres marchés que nos marchés à nous.»
Olivier Aubin, designer, Claude Gagnon, président de Groupe Capitales Médias et éditeur du <em>Soleil</em>, Simon Audet,  vice-président aux alliances stratégiques chez Mirego, et Élisa Eve de Serres, directrice de projet, lors de la remise des prix Boomerang 2016 à la Place des Arts, mercredi.
De plus, Mirego a remporté des grands prix dans quatre catégories mercredi soir. «Ça confirme que nous avons fait le bon choix en les choisissant comme firme de développement», a commenté M. Gagnon à propos de l'entreprise qui possède aussi des bureaux à Montréal, Toronto ainsi qu'en Californie.
M. Gagnon a souligné que les applications du Groupe Capitales Médias atteindraient le cap des 300 000 téléchargements d'ici quelques semaines alors que l'application du Soleil a déjà été téléchargée 125 000 fois.
Le prix devrait contribuer à donner un coup de pouce à Mirego et Groupe Capitales Médias, qui commercialisent conjointement l'application aux États-Unis et en Europe, non seulement pour les entreprises médiatiques, mais pour celles des secteurs commercial et industriel. «L'application est également bâtie afin de pouvoir servir aux entreprises qui possèdent de multiples succursales à travers le monde», souligne M. Gagnon en terminant.
La Presse avait déjà remporté le même prix en 2013 pour son application La Presse+.