Les abonnements multiples à des services télé auront la cote en 2014

Parmi les éléments à surveiller et les tendances dans le monde des technologies en 2014, Deloitte prévoit que le nombre de Canadiens utilisant la télé payante, à la carte ou les sites de diffusion comme Netflix doublera.
«Plus de 2,5 millions de ménages canadiens auront des abonnements multiples à la télé; ils paieront la télé par l'intermédiaire d'un distributeur traditionnel et d'au moins un autre service de télévision par contournement [TPC], soit une hausse de plus de 150 % par rapport à 2012. D'ici la fin de 2014, le nombre de ménages qui paieront pour un deuxième panier de contenu télé sera plus de 100 fois supérieur au nombre de ménages qui ont coupé le cordon en 2013 et annulé leur abonnement télé», souligne Deloitte.
De même, dans les principales prévisions de son rapport sur les prédictions TMT (technologies, médias et télécommunications) 2014, Deloitte souligne que les gens âgés se tourneront davantage vers les téléphones intelligents de sorte que la fracture numérique entre les générations diminuera. Si le marché général dans l'électronique tend à plafonner, ce n'est pas le cas du côté des «téléphones intelligents, car c'est chez les personnes âgées de 65 ans et plus que se retrouvera l'occasion de les adopter. Actuellement, moins de 30 % des personnes âgées possèdent un téléphone intelligent dans les pays développés, et ce nombre augmentera de 50 % en 2014», prédit le rapport.
Tout cela sans compter que les téléphones servent beaucoup plus aux textos et au clavardage dans les réseaux sociaux. Pour certains, ce pourrait être la fin des appels vocaux. «Bien que les minutes d'appels vocaux soient encore en hausse au Canada, elles sont en baisse aux États-Unis et au Royaume-Uni. Les Américains utilisent les trois quarts du temps total de leurs téléphones intelligents - environ une heure par jour - sur des applications non vocales. Les appels vocaux sont de plus en plus brefs», constate Deloitte.
Selon François Sauvageau, leader du secteur des Technologies, médias et télécommunications, région du Québec chez Deloitte, le changement de format des téléphones incite les gens âgés à choisir ce type d'appareil. C'est le cas avec ce que l'on nomme les phablettes qui ont des écrans de 5 pouces à 6,9 pouces. Il estime que les ventes mondiales de ce type d'appareil représenteront le quart des ventes de supertéléphones. Au Canada, les estimations montrent des hausses entre 15 et 20 %.
Deloitte soutient que le marché mondial de la santé sera axé sur les visites électroniques. Elles «constituent une solution de rechange aux visites en personne chez le médecin, qui permet une économie de coûts pour le public et les régimes privés de soins médicaux, et offrent des occasions d'amélioration de l'expérience des patients et d'accès aux soins ainsi que des temps d'attente réduits. Les visites électroniques se sont chiffrées à 100 millions en 2014, dont 75 millions ont eu lieu en Amérique du Nord, ce qui a permis de réaliser des économies allant jusqu'à 3 milliards $.»
L'autre phénomène à observer attentivement, ce sera les cours en ligne. Il devrait y avoir une augmentation de 100 % par rapport à 2012 avec «l'inscription à plus de 10 millions de cours en ligne ouverts à tous». Cependant, Deloitte note que cela «ne perturbera pas pour autant le marché tertiaire des études en 2014, puisque moins de 5 % des inscrits termineront leurs cours. Il semble que le marché de l'entreprise sera un utilisateur précoce, au Canada et sur la scène internationale.»
D'autres prédictions
De son côté, le groupe Gartner souligne la vague déferlante des terminaux en tout genre fonctionnant sous divers système d'exploitation qui rend les parcs technologiques de plus en plus hétérogènes et difficiles à gérer.
Ce casse-tête rend complexe la gestion en termes de sécurité et d'applications à rendre disponibles dans un univers où chacun apporte ses propres outils au travail (Bring your own device - BYOD). Les entreprises devront établir des règles claires.
Devant cette multiplication d'appareils et la croissance des objets connectés sur le Web, ce fameux Internet des objets qui fait que le frigo, la télé, l'auto, la montre ou les lunettes transmettent des informations, le groupe Symantec parle d'Internet des vulnérabilités, car les escrocs, les cybercriminels et les collecteurs de données auront des champs grands ouverts pour lancer des attaques.
Selon Gartner, ce raz-de-marée d'informations risque de noyer les entreprises qui ne sont pas prêtes sur le plan organisationnel et opérationnel à une gestion gigantesque d'autant de données.
Par contre, le développement de ce marché verrait quelque 30 milliards d'objets connectés d'ici 2020, ce qui générerait 8,9 milliers de milliards de dollars, prévoit le groupe International Data Corporation (IDC).
Si l'ère de l'infonuagique continue sa croissance, le groupe Gartner prévoir l'apparition d'un nouveau métier pour les services de courtage dans le nuage. Le courtier aura le rôle de gérer l'intégration et l'agrégation des multiples architectures choisies. En même temps quele nuage personnel, car les différents terminaux que sont les téléphones, les tablettes et les ordinateurs ne seront que des accessoires pour accéder à l'information. Ce qui fait dire à Symantec que les usagers devront prendre des mesures concrètes pour garantir la confidentialité de leurs données.
L'impression 3D en pleine révolution continuera sa croissance, affirme le groupe Gartner, qui prévoit que ce nouveau marché devrait croître de 75 % dans la prochaine année.
À plus long terme, Gartner prévoit la prolifération des systèmes dits intelligents, comme l'ordinateur Watson d'IBM, qui pourront gérer des milliards de données en quelques secondes pour donner des conseils et des recommandations aux humains.