Quatre zones distinctes de l'Espace Dalhousie, le nouveau lieu du WAQ, regrouperont les développeurs, les spécialistes du design Web, l'entrepreneuriat, les communications et le marketing en plus de la zone des ateliers de formation avec des thèmes comme le «bodystorming» ou la programmation iOS.

Le Web à Québec prend de l'expansion

Non seulement Web à Québec (WAQ) soulignera sa cinquième année, mais il ne sera pas le seul à occuper les locaux du Terminal des croisières puisque Pixel Québec y tiendra deux événements au même moment.
<p>La compétition du Pixel Challenge se tiendra vers la fin de la Semaine du numérique à Québec.</p>
Avec près de 1000 personnes réunies autour de la culture numérique, il se pourrait bien que ce soit une première semaine du numérique à Québec réunissant autant de monde de l'univers du Web, de la diffusion audiovisuelle et du jeu vidéo autour de conférenciers et de spécialistes de calibre international entre le 18 et le 21 mars.
Maintenant sous l'égide de Québec numérique, le WAQ accueille des conférenciers de calibre international dans sa programmation (webaquebec.org) comme Kevin Nison, responsable de l'équipe de développement Chromecast de Google, Gregg Bernstein de la compagnie MailChimp, Jared Spool, fondateur de User Interface Engineering, Rachel Kalmar, Data Scientist chez Misfit, et Rami Sayar, Technical Evangelist Developper chez Microsoft. D'autres spécialistes internationaux devraient confirmer leur présence dans les prochains jours.
Quatre zones distinctes de l'Espace Dalhousie, le nouveau lieu du WAQ, regrouperont les développeurs, les spécialistes du design Web, l'entrepreneuriat, les communications et le marketing en plus de la zone des ateliers de formation avec des thèmes comme le bodystorming ou la programmation iOS.
De son côté, Pixel Québec tiendra sa journée Pixel Média avec ses conférences pour les spécialistes des médias pour les aider à tirer profit de la culture numérique. Puis, vers la fin de la semaine, ce sera la compétition du Pixel Challenge (www.pixelchallengequebec.org) où des équipes ont 46 heures pour produire un jeu vidéo ou une conception sonore.
Le WAQ sera aussi l'hôte d'un Creative Morning, «dont le thème, simultanément exploré dans plus de 100 autres villes du monde», explique Pierre-Luc Lachance, directeur général de Québec numérique. En même temps, il y aura la création d'une oeuvre numérique en collaboration avec Avatar, La Chambre Blanche, le Musée de la civilisation, le Musée national des beaux-arts du Québec et des partenaires de l'Association des professionnels du numérique en Aquitaine.
Avec des délégations internationales provenant de quelques villes de France et de la ville de Namur, en Belgique, un groupe d'entrepreneurs de la Gaspésie et des étudiants du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Québec se positionne comme un pôle économique du Web et de la culture numérique au Québec et dans le monde. Tout ce monde de différentes provenances réuni à Québec fait dire au président de Québec numérique, Carl-Frédéric De Celles, qu'il s'agit «d'une rencontre écosystémique de haut niveau pour la culture numérique».