Le logiciel malveillant «Dridex» neutralisé

Un dangereux logiciel subtilisant des codes bancaires et autres données confidentielles a été neutralisé grâce à une coopération entre Washington et Londres et l'administrateur du réseau pirate a été arrêté.
Baptisé «Dridex» et également connu sous les noms de «Bugat» et «Cridex», le logiciel malveillant très sophistiqué est conçu pour infecter des ordinateurs, s'y introduisant par le biais d'un courriel d'apparence anodine.
Une fois à l'intérieur des systèmes, «Dridex» a permis à ses opérateurs de récupérer des coordonnées bancaires et de lancer des virements bancaires pour des montants représentant des millions de dollars, a précisé le ministère de la Justice dans un communiqué mardi.
Le FBI estime que les pertes directes, uniquement aux États-Unis, atteignent au moins 10 millions $. Un homme de 30 ans, originaire de Moldavie, a été arrêté le 28 août 2015 à Chypre et Washington a demandé son extradition.
«Smilex» inculpé
Identifié sous le nom d'Andrey Ghinkul, alias Andrei Ghincul ou encore «Smilex», le suspect a été inculpé de neuf chefs d'accusation, dont celui d'escroquerie en bande organisée et de fraude bancaire. Ses complices agissaient depuis la Moldavie et d'autres pays. «Nous avons porté un coup à l'un des pires logiciels malveillants du monde», a commenté David Hickton, un procureur américain impliqué dans l'enquête.