Cette capture d'écran d'un iPad montre l'univers et le petit dragon dont il faut s'occuper dans le jeu Tinymals de Sarbakan.

Le jeu Tinymals de Sarbakan fait fureur sur iPad

Lancer un jeu pour les enfants qui attire aussi les jeunes adultes, en plus d'obtenir plus de 500 000 téléchargements dans l'Apple Store en moins de trois semaines, il y a de quoi rendre une équipe de travail fière de sa réalisation.
C'est ce qui s'est produit chez Sarbakan à la suite du lancement de son jeu gratuit Tinymals dans les derniers jours de juin. Depuis, le nombre de téléchargements continue de grimper de partout dans le monde, au point où le jeu s'est classé au 33e rang dans l'Apple Store aux États-Unis dans toutes les catégories de jeux et numéro 1 dans la catégorie des simulations pour iPad.
À la fin de juin, et encore aujourd'hui, dans la page d'accueil de l'Apple Store, on voit l'icône du jeu Tinymals dans les quatre produits qualifiés de «Best of June Favorites Apps». Et en Chine, le jeu fait fureur.
«Nous sommes très fiers de notre jeu et des réactions des utilisateurs», affirment Claude Pelletier, directeur créatif chez Sarbakan, et Stéphane Laurin, vice-président au développement des affaires du studio de la rue Saint-Joseph.
Le jeu, qui reprend un peu l'idée des Tamagotchis, consiste à prendre soin d'un dragon comme animal de compagnie. Il faut le nourrir, le faire jouer, le caresser, sans oublier les siestes. Conçu au départ pour une clientèle d'enfants, le jeu semble intéresser tout autant les jeunes adultes et les filles, souligne M. Pelletier.
L'univers, qui reprend certaines particularités des environnements en 3D, est très coloré et d'une grande qualité sur un iPad ou un iPhone. Pour l'instant, il y a 25 niveaux et chaque exploit accompli en prenant soin de son dragon donne de la monnaie qui pourra être échangée pour obtenir une doudou, des ballons ou des peluches avec lesquelles le petit animal jouera.
Même s'il est gratuit, il est possible d'accéder à de nouveaux objets par les microtransactions directement dans le jeu.
Toutefois, l'univers de Tinymals est appelé à grandir, affirment MM. Pelletier et Laurin, car les nombreux commentaires reçus par Sarbakan, dans la page Facebook du jeu et dans l'Apple Store, montrent un engouement certain pour d'autres aventures.
«On nous demande si le dragon grandira avec le temps, s'il pourra interagir avec d'autres animaux de compagnie ou avec les amis, indique M. Laurin. Il y a même eu des suggestions d'évolution et de nouvelles créatures, continue M. Pelletier. On sent qu'il se crée toute une communauté autour du jeu, de sorte que cela nous pousse à être créatifs pour la prochaine mise à jour.»
Un nouvel oeuf vient d'apparaître ces jours-ci. Mais Sarbakan conserve son secret pour l'instant, bien qu'il y ait quelques indications dans Facebook. Ce pourrait être un nouvel animal, une nouvelle fonction ou un nouvel univers. Le jeu pourrait être sans fin ou presque, alors que Facebook servira de lieu où trouver les indices de la suite de l'aventure.
Actuellement, le jeu est pour les plateformes iOS d'Apple. La version Android est en préparation alors que la version pour le téléphone Amazon Fire et la tablette Kindle Fire n'attend qu'un signe pour être mise en ligne.
Outre ce dernier jeu original de Sarbakan, deux autres jeux pour les bornes d'arcades de la maison mère Adrénaline sont en préparation pour un lancement dans les prochains mois.
D'autres titres, dont un en collaboration avec PlayMobil, ont fait leur apparition en Europe. Ils devraient paraître au Canada dans la prochaine année.
Site Web : www.sarbakan.com