Les amateurs de la série Zelda seront ravis, surtout qu'il s'agit d'un monde complètement ouvert où Link revient à la vie 100 ans après le dernier combat contre Ganon.

Irrésistible Zelda

Quelle grande aventure dans le pays d'Hyrule! J'ai retrouvé avec une grande joie le personnage de Link et ses aventures que je connais depuis le premier titre. Il y a longtemps, pratiquement 30 ans, tout un chemin depuis le petit personnage dans une aventure linéaire et pixélisée et la grande épopée avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild.
Le tablette Sheikah active les tours et les sanctuaires.
Je suis convaincu que les amateurs de la série seront ravis. D'autant plus qu'il s'agit d'un monde complètement ouvert, où Link revient à la vie 100 ans après le dernier combat contre le maléfique Ganon. Ce dernier, contenu dans ses maléfices par la princesse Zelda, est en train de reprendre de la vigueur. Voilà pourquoi Link revient au combat, même s'il ne se souvient plus de rien.
Après avoir passé l'épreuve de sortir du territoire de l'Éveil, compris comment fonctionne la tablette Sheikah, découvert qu'il faut ramasser des fruits, des légumes et même de la viande pour cuisiner, il faut trouver les quatre sanctuaires afin de recevoir l'aile volante d'un personnage mystérieux. Ouf! Quelques heures de passées! Et ça ne fait que commencer, car les territoires à découvrir sont vastes et les trésors, nombreux. 
Même en jouant tous les jours pendant huit heures, l'aventure ne se termine pas en une semaine tellement il y a de recoins à explorer et de missions secondaires à accomplir.
Une fois sorti du territoire de l'Éveil, il faut se rendre dans quelques autres villages. Le premier, c'est Cocorico, où Link en apprendra plus sur sa vie passée et son destin. En chemin, il y a un relais où l'on peut échanger des objets ramassés en cours de route et apprivoiser un cheval pour les déplacements. Il y a d'autres relais dans les autres territoires.
Dans un autre village, la scientifique améliorera la tablette pour qu'elle serve à prendre des images dans le jeu (et non des captures d'écran, car il y un bouton pour cela sur la manette). Ces images permettront de compléter l'encyclopédie du jeu, mais aussi d'activer le détecteur pour qu'il retrace les objets ou les lieux recherchés.
La visite des villages.
Cent sanctuaires
Et les armes. Link en trouve dans le coffre, abandonné dans des édifices. Elles ont une durée de vie limitée, une obsolescence programmée. Il faut donc en avoir plein dans son sac de voyage et ramasser celles des combattants éliminés.
Dans les commerces des villages, on pourra acheter de la nourriture, des flèches et des vêtements. Pour traverser les montagnes et le froid, mieux vaut des vêtements chauds, alors qu'il faudra des vêtements rafraîchissants dans le désert. Chaleur et froid font perdre des points de vie et consomment pas mal de nourriture si Link n'a pas les bons habits.
Dans la centaine de sanctuaires à découvrir, les épreuves valent des points menant à une amélioration de la résistance ou à des coeurs additionnels, mais ce sont aussi des zones de téléportation pour passer d'une région à un autre ou d'un village à l'autre. En plein milieu du désert, en manque de nourriture, il est facile de se téléporter proche d'un village pour faire le plein.
Dans la création des repas, munissez-vous de papier et d'un crayon pour noter les recettes. Certains mélanges d'ingrédients valent plus que d'autres pour augmenter la vitesse, la résistance, les aptitudes de combats.
D'un territoire à l'autre, les ennemis changent. Ils gagnent en force et en moyens. Il faut le bon équipement et les bonnes stratégies. Les ennemis ne sont pas si faciles à battre. On peut utiliser un amiibo, mais je ne l'ai pas encore essayé. Le loup pour les combats serait bienvenu.
Les fonctionnalités de la tablette seront très utiles pour sortir un coffre de l'eau, placer des plaques pour grimper sur un promontoire  ou rétablir le lien électrique.
Quant aux interactions, les dialogues sont en mode texte. Il y a quelques séquences vidéo avec des voix et Zelda qui appelle Link à la prudence à quelques occasions.
Environnement graphique agréable
J'aime bien l'environnement graphique du jeu. Autant sur le téléviseur qu'en mode autonome, c'est plaisant. C'est dans l'esprit des anciennes aventures.
Il y a tellement de choses à découvrir que les joueurs en auront pour des semaines, même des mois, à s'amuser dans ce monde totalement ouvert. J'adore ce jeu.
Le jeu se vend 80 $. Il y aura une version pour la Wii U.