Intimidation: un logiciel pour épauler les écoles

L'intimidation. Plusieurs victimes gardent le silence, refusent d'en parler et, surtout, ne savent pas à qui s'adresser lorsque la pression devient insupportable. Cherchant une façon d'interpeller les jeunes dans leur intimité, devant leur ordinateur, Ellipse Synergie a développé un logiciel permettant aux établissements scolaires de déceler notamment les cas d'intimidation.
Bien sûr, le jeune doit être coopératif. Le Module intimidation, qui permet tant à l'élève qui se fait intimider qu'au témoin d'intimidation de se confier à ISA (interface de soutien assisté), est un moteur d'intelligence artificielle qui prend en charge l'étudiant selon des plans d'intervention reconnus avec l'objectif de le convaincre d'en parler à quelqu'un.
Cela va du simple conseil à l'échange en temps réel avec le Centre de prévention du suicide du secteur.
«Le but n'est pas de soigner, mais de convaincre le jeune de demander de l'aide», explique Simon Collin, d'Ellipse Synergie, une entreprise de Chicoutimi. «Environ 40 % des gens auraient besoin d'aide dans la vie, et sur ce 40 %, seulement 6 % parlent. Les autres s'arrangent avec leur problème. L'objectif du logiciel est de faire parler l'étudiant qui n'ira pas consulter», ajoute M. Collin. Le moteur ISA est capable d'analyser différents facteurs et d'apporter des réponses en construisant des phrases.
«Jusqu'à maintenant, lorsqu'on pense à un logiciel, on pense à une réponse qui mène à d'autres sous réponses... C'est comme un arbre. ISA, lui, analyse différents facteurs et arrive à des conclusions», souligne M. Collin.
Au départ, par des questions informatiques simples, le logiciel va évaluer si l'élève a des problèmes de dépendance, d'intimidation, de taxage, de violence... Il va tenter de cerner le problème et d'en discuter avec le jeune.
L'étudiant a accès au logiciel par le site Web de son école, peu importe l'heure de la journée.
Portail ECHO
Outre le volet intimidation, le logiciel d'accompagnement scolaire ECHO comprend aussi le Portail ECHO, un outil de communication entre le personnel des écoles, les parents et les enfants, en plus d'offrir un mécanisme simple de suivi des plans d'interventions.
Les deux modules sont distincts (Module intimidation et Portail ECHO). «Ce sont deux produits différents qui se complètent bien», souligne M. Collin.
Le Portail ECHO permet aux parents d'avoir accès en temps réel à toutes les informations sur son enfant. «Les notes, où il est rendu, est-ce que son examen a bien été, les travaux à faire, les examens à venir», explique M. Collin.
«Le logiciel puise dans les bases de données de la commission scolaire. Il permet aussi aux parents de voir toutes les notes comportementales. À la minute où le professeur clique "il est absent ce matin", le parent est au courant.»
Le logiciel analyse aussi dans le module Portail les résultats scolaires de l'élève et donne ses commentaires.
Le Portail ECHO permet à un professeur remplaçant de savoir lorsqu'il y a un plan d'intervention concernant un élève. «Au lieu de courir afin de savoir chaque problème de chaque élève, le professeur remplaçant avec le logiciel est déjà au courant.»
ECHO est en activité à la commission scolaire Rives-du-Saguenay et à la commission scolaire des Samares. Il s'adresse surtout aux jeunes du primaire (cinquième et sixième année) et du secondaire.
ECHO est distribué par Cylabe Interactif, spécialiste en solutions interactives pour l'éducation et le les entreprises. Pour mieux comprendre le logiciel: echoscolaire.com et contrer-lintimidation.com.