Déjà accessible dans plus de 30 contrées, dont les États-Unis et plusieurs pays européens, où il a séduit des millions d'adeptes, Pokemon Go se fait désirer dans la patrie de Nintendo, inventeur en 1996 de ces «monstres de poche», tels Pikachu.

Deux Canadiens franchissent la frontière par mégarde en jouant à Pokémon Go

Deux adolescents canadiens ont été brièvement mis en état d'arrestation après avoir accidentellement traversé la frontière du Montana en jouant à Pokémon Go, jeudi, ont affirmé les autorités des services frontaliers américains.
Le patrouilleur frontalier John South a indiqué que les adolescents avaient vagabondé jusqu'aux États-Unis, plongés dans le jeu virtuel.
Les jeunes ont été retenus par les autorités pendant qu'ils contactaient leur mère qui se trouvait non loin, du côté canadien de la frontière.
Leur arrestation a été effectuée à proximité de Sweet Grass, au Montana - une communauté adjacente à la ville albertaine de Coutts.
Les agents ont ensuite retourné les jeunes à leur mère. Ni leur identité ni les détails de leur mésaventure n'ont été divulgués.
Les joueurs de Pokémon Go doivent se promener dans leur environnement réel pour capturer de petites créatures virtuelles qui apparaissent à l'écran de leur téléphone intelligent.