Après son entrée en scène chaotique, Target n'a jamais pu arriver à séduire les Canadiens, qui, peu impressionnés par ce que le détaillant leur proposait, sont retournés faire leurs achats chez Walmart ou chez Canadian Tire, estime Jevto Dedijer.

Target ferme ses magasins de Québec et Lévis plus tôt que prévu

Les consommateurs ont encore quelques heures pour profiter des derniers rabais de Target à Québec et à Lévis. Les quatre succursales sur le territoire seront fermées d'ici vendredi.
Mercredi, plusieurs personnes se sont déplacées à Laurier Québec pour profiter des derniers soldes offerts - jusqu'à 80 % de rabais - par le géant américain de la vente au détail. Au total, 22 succursales Target au Canada ont mis la clé sous la porte au même moment que celle de Laurier Québec.
Jeudi, c'était au tour des Target de Fleur de Lys et du Carrefour Rimouski de fermer leurs portes, tout comme 30 autres magasins au Canada. Quant aux succursales des Galeries Chagnon, à Lévis, et des Galeries de la Capitale, elles cesseront leurs activités demain. Le Target situé au Carrefour Saint-Georges, en Beauce, est fermé depuis le 22 mars.
Lors d'une visite du Soleil, jeudi, une centaine de personnes étaient présentes au Target de Fleur de Lys. «Il n'y a plus grand-chose sur les étagères», a constaté Mélanie Thivierge. «Il faut fouiller pour trouver quelque chose de bien. C'est dommage que Target ferme ses portes, mais l'entreprise n'a pas réussi à répondre au besoin des consommateurs.»
Pour plusieurs employés, la journée de jeudi était bien triste. «Ce n'est jamais un moment le fun», a souligné une employée, préférant garder l'anonymat. «Certains d'entre nous n'ont pas encore trouvé d'autre emploi.»
Terminé le 12 avril
Target Canada a annoncé cette semaine que l'entreprise allait officiellement fermer son dernier magasin - sur ses 133 au Canada - le 12 avril, un mois avant la date prévue. Le siège social de la compagnie au Canada, à Mississauga en Ontario, ainsi que ses trois centres de distribution ont déjà été fermés. La disparition de Target au pays entraîne le licenciement de 17 600 employés.
Brève aventure
Le 15 janvier, l'entreprise américaine avait annoncé qu'elle quittait le pays, et ce, après seulement deux ans d'activité. La société, dont le siège social est basé à Minneapolis, au Minnesota, ne voyait plus la lumière au bout du tunnel. L'entreprise avait affirmé qu'il lui aurait fallu au moins jusqu'en 2021 avant d'atteindre le seuil de rentabilité.
Rappelons que l'aventure Target au Canada n'a pas été de tout repos. L'ouverture bâclée en 2013, les étagères vides, les prix élevés et les gammes de produits en deçà des attentes avaient nui à sa réputation. Plusieurs consommateurs n'avaient pas été charmés par l'offre du détaillant.
Target compte environ 1800 magasins à travers le monde, qui emploient près de 335 000 travailleurs. L'entreprise a affiché une perte pour son quatrième trimestre, clos le 31 janvier, de 2,6 milliards $US, qu'elle a notamment attribuée aux coûts liés à la fin de son expérience canadienne.
Target n'est pas le seul détaillant à avoir fermé des magasins et à avoir effectué des licenciements au Canada au cours des derniers mois. Les détaillants Mexx, Parasuco, Sony, Holt Renfrew, Future Shop et Jacob ont aussi été du lot.
À Wall Street, l'action de Target (NYSE : TGT) a clôturé la journée de jeudi à 82,67 $US, en hausse de 58 ¢US (+ 0,71 %). Avec La Presse Canadienne