Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Louis-Étienne Beaupré, directeur du studio KWM
Louis-Étienne Beaupré, directeur du studio KWM

Sunny Side Up Creative et de Fire Without Smoke Montreal : de rivaux à partenaires

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le studio de commercialisation de jeux vidéo de Québec Sunny Side Up Creative fait désormais équipe avec le Montréalais Fire Without Smoke Montreal. Récemment acquises par Keyword Studios, les deux entreprises opèrent désormais sous le nom de KWM et ils constituent la plus importante agence canadienne, et une des plus grandes au monde, entièrement dédiée à la commercialisation internationale de jeux vidéo.

«Le fait de travailler en équipe, c’est en fait le meilleur des mondes», explique Louis-Étienne Beaupré, directeur du studio KWM. «Nous sommes [Sunny Side Up Creative] dans le métier depuis maintenant 10 ans. On travaillait avec certains des plus grands sur les plus grandes productions et nous étions reconnus dans ce que nous faisions. Et c’est la même chose pour Fire Without Smoke qui roule sa bosse depuis des années. Il avait aussi son lot de clients et qui avaient de super productions à son actif.

«Comme toutes les agences de publicité,  nous avions chacun notre système créatif, notre signature, notre twist et de petites spécialités. Le fait de travailler ensemble nous permet de combiner nos talents et nos compétences et d’élever encore plus haut le niveau de nos expertises. On regarde donc l’avenir de manière très positive.»

Avant d’être acquis par Keyword Studios, Sunny Side Up Creative et Fire Without Smoke Montreal étaient des rivaux sur le marché de la commercialisation des jeux vidéo. Les deux studios se retrouvaient souvent l’un contre l’autre quand venait le temps faire des soumissions sur certains projets. Par la suite, selon M. Beaupré, ils sont devenus des cousins avec lesquels il y avait une compétition amicale, chacun voulant faire mieux que l’autre. «Et depuis que nous sommes fusionnés, nous sommes carrément passés à un esprit de partenariat. C’est vraiment ce step-là et nous sommes très excités de commencer cette aventure.»

Dorénavant connues sous le nom de KWM, les deux entreprises québécoises sont devenues la branche marketing canadienne du groupe Keywords dont les antennes se déploient sur quatre continents. Elles pourront donc consolider leur position sur les différents marchés internationaux.

«Avec la force de frappe et le poids que nous avons maintenant, c’est sûr que l’on va être dans la discussion quand les gens vont chercher le partenaire par excellence pour travailler sur le marketing et la commercialisation de leur jeu. Et c’est ça l’objectif. C’est de devenir un incontournable sur la scène internationale. En était déjà très présents sur le marché, mais avec cette nouvelle association, on est l’une des plus agences mondiales de notre industrie.»

Un marché en pleine ébullition

Le marché des jeux vidéos est en pleine ébullition depuis quelques années ce qui lui permet de connaître une croissance soutenue. Depuis 2017 Sunny Side Up Creative et Fire Without Smoke Montreal avaient, chacun de leur côté, presque quintuplé de taille. KWM compte bien profiter de cette explosion pour la demande pour maintenir la croissance de son équipe à Québec et Montréal. Le studio envisagerait même d’étendre son expertise ailleurs au Canada et aux États-Unis.

Maintenant reconnu comme membre à part entière de l’industrie du divertissement, le jeu vidéo n’a pas souffert des effets de la crise comme ce fut le cas dans plusieurs autres domaines explique M. Beaupré. En revanche, la pandémie n’a pas entraîné de boom dans l’industrie.

«Ça fait déjà plusieurs années que l’industrie du jeu vidéo est en ascension constante. Le fait qu’un peu tout le monde est pris à la maison un peu partout dans le monde à cause de la COVID ne fait que le confirmer. Il y a même une accélération du marché du jeu vidéo. Et on en profite. C’est vraiment un bon moment pour nous. On est donc très content d’évoluer dans notre domaine.»

Ayant obtenu des milliards de vues partout dans le monde avec les bandes annonce et les publicités de Gotham Knights, le prochain titre de la série Outlast, et le dernier opus d’Assassin’s Creed, KWM travaille aussi sur Gods and Monsters et sur le dernier Star Wars : Squadrons. Plusieurs autres chantiers sont en cours.

«On a la chance de pouvoir compter sur des partenaires extrêmement créatifs. On le sait, à Québec et à Montréal le jeu vidéo est un des fleurons québécois au niveau mondial. C’est une des industries les plus florissantes. Et nous venons de cette industrie. Elle est dans notre ADN.

«Le fait d’être au Québec et d’avoir un positionnement unique dans le Silicone Valley du jeu vidéo nous permet d’avoir un espèce de lien avec ces développeurs-là qui ont un rayonnement international. Parce que nous, on ne fait que faire rayonner le talent et le génie créatif de tous les créateurs que l’on a et de transmettre leur vision dans ce qui est communiqué dans le jeu et ce qui crée l’excitation de tous les joueurs.»