Les frères Pierre et Dominic Grondin, copropriétaires avec leur père, Réjean, de Gestion Sub Plus. L'entreprise dirige 22 restaurants dans la grande région de Québec.

Subway lance un nouveau concept de restaurant

La chaîne Subway passe à l'offensive. Un nouveau concept de restaurant, le premier au Canada, ouvrira ses portes en juin à Québec, a appris Le Soleil.
Le nouveau point de vente d'une superficie de 2000 pieds carrés sera situé dans les anciens locaux de la Société des alcools du Québec sur l'avenue Larue, dans le secteur de Beauport. C'est le restaurant Subway dans l'édifice voisin qui y déménagera ses pénates. Les travaux sont commencés depuis quelques semaines, bien qu'ils soient actuellement au point mort en raison de la grève dans la construction.
«Cela s'inscrit dans le processus de revitalisation de la marque», avance Dominic Grondin, propriétaire avec son père, Réjean, ainsi que son frère, Pierre, de l'entité Gestion Sub Plus, qui dirige 22 restaurants dans la grande région de Québec. «Il était temps de prendre le virage numérique», concède-t-il, avouant également que le décor des restaurants - des images de la Ville de New York - commençait à prendre de l'âge. 
La nouvelle formule prévoit entre autres un décor plus techno au goût du jour, des installations numériques, entre autres des prises USB, la possibilité de commander en ligne et l'ajout d'une nouvelle aire de services. Subway s'est associé avec une firme d'architecture de Chicago afin de rajeunir son image. Rappelons qu'en 2016, la compagnie avait dévoilé un nouveau logo.
«Les clients pourront maintenant commander et payer leur sous-marin à partir d'une application mobile et venir récupérer leur marchandise en restaurant», indique M. Grondin. «La nouvelle aire de services servira à la préparation des commandes en ligne. On veut éventuellement que les gens puissent commander de partout, même à partir de Facebook Messenger. C'est déjà le cas aux États-Unis. Les grands gourous de la chaîne estiment que la restauration et le numérique, ça va maintenant de pair», poursuit l'homme d'affaires, dont l'entreprise familiale compte aujourd'hui 300 employés. 
Cette aventure coutera environ 350 000 $ à la famille Grondin et la facture devrait avoisiner les 2 à 3 millions $ pour moderniser l'ensemble de leurs établissements. Subway prévoit faire une sortie publique au cours des prochaines semaines afin d'annoncer ses projets et les investissements. 
Si tout se déroule comme prévu, le projet-pilote de la chaîne dans le secteur de Beauport, qui entraînera la création de cinq emplois, fera «à court terme» d'autres petits à travers la province et le pays. La maison mère de Subway envisage même l'installation de bornes de commande interactives, comme c'est le cas chez McDonald's, dans certains établissements, avance le propriétaire. Toutefois, cette réflexion n'est pas encore terminée. Mentionnons que quatre restaurants offrent déjà cette technologie aux États-Unis.
Service à l'auto?
Pour le service de commandes à l'auto, un projet-pilote est en cours dans le secteur de Saint-Nicolas, à Lévis. Et les résultats s'avèrent très positifs jusqu'à maintenant. Du côté sud de la frontière canadienne, plusieurs points de vente offrent déjà ce service. 
«Nous avons étudié cette possibilité pour notre nouveau restaurant sur l'avenue Larue, mais ce n'est pas dans nos priorités, peut-être un jour», note M. Grondin. «Pour Saint-Nicolas, la réponse des gens a été très bonne et on travaille actuellement pour implanter ce concept ailleurs», poursuit-il.
Fondée en 1965 par Fred DeLuca, alors âgé de 17 ans, la chaîne américaine Subway possède aujourd'hui plus de 45 000 restaurants dans 113 pays et réalise un chiffre d'affaires d'environ 17 milliards $, selon le magasines Forbes. Au Canada, près de 30 000 personnes travaillent dans les 3267 points de vente de la chaîne.