Le conseiller municipal Michel Côté et le maire Jérôme Landry ont confirmé qu'une zone industrialoportuaire allait être développée à Matane au cours de la prochaine année.

Stratégie maritime: une zone industrialoportuaire sera mise en place à Matane

Lors de la présentation de son budget 2016, le maire de Matane a confirmé que, comme prévu dans la Stratégie maritime du gouvernement du Québec, une zone industrialoportuaire allait être mise en place dans sa ville.
Jérôme Landry confirme qu'une rencontre a eu lieu mardi avec des représentants du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations ainsi que du ministère des Transports dans le but d'en venir à la signature d'une entente.
«C'est une bonne nouvelle, se réjouit le maire. Mais, il y a beaucoup d'éléments qui sont en jeu. On va rencontrer nos industriels qui sont touchés par le port de mer pour échanger avec eux sur la façon de concrétiser ce projet-là. Je veux vraiment avoir l'appui de tout le monde concerné par ce projet-là.» Il assure que ce développement est prévu pour la prochaine année.
Selon M. Landry, cette zone industrialoportuaire offrira plusieurs opportunités structurantes à sa municipalité, telles que l'ouverture sur de nouveaux marchés et la création de nouveaux emplois.
Hausse de taxes modérée
Dans ses prévisions budgétaires 2016, la Ville de Matane a adopté une hausse moyenne de taxes de 1,85 %, que le maire qualifie de modérée. «On est encore affectés par les coupures du gouvernement des dernières années, indique M. Landry. Mais, on a réussi à modérer nos dépenses pour en arriver à un budget à peu près équivalent à 2015.» Le budget total, qui a augmenté de 0,1 %, s'établit à 29,7 millions $.
Si la charge fiscale n'a pas augmenté beaucoup, c'est surtout grâce à une diminution de la tarification des matières résiduelles qui est devenue possible à la suite d'un partenariat avec la MRC de La Haute-Gaspésie, dont les déchets sont maintenant acheminés au lieu d'enfouissement technique de Matane.