Le Casino de Charlevoix a vu son achalandage augmenter de 14,9 % lors du premier trimestre de 2017-2018.

St-Hubert veut gagner le gros lot au Casino de Charlevoix

En ouvrant un resto-bar St-Hub et un comptoir de repas à emporter au Casino de Charlevoix, les Rôtisseries St-Hubert espèrent gagner le gros lot.
«Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons de rejoindre nos clients», a déclaré mardi le pdg du Groupe St-Hubert, Pierre Rivard, lors de l'annonce de cette première collaboration entre l'entreprise de restauration, récemment vendue à la société ontarienne Cara, et la Société des casinos du Québec.
«Ce partenariat vise à combler les besoins de la clientèle du casino qui recherche une offre de repas de qualité à des prix abordables», a ajouté M. Rivard.
Le restaurant aura une capacité de 120 places. Il accueillera ses premiers clients à la fin du mois de novembre prochain. 
Le montant des investissements n'a pas été révélé par les nouveaux partenaires d'affaires.
Le Groupe St-Hubert poursuit des négociations avec la Société des casinos du Québec pour ouvrir des rôtisseries aux casinos de Montréal et du Lac-Leamy à Gatineau.
Pour la Société des casinos du Québec, la venue de St-Hubert semble être un pari assuré.
«Nous sommes très fiers d'avoir conclu cette entente avec St-Hubert, qui est apprécié de la population et dont les normes et standards élevés respectent nos critères de qualité», a souligné Kevin Taylor, le président des opérations de la Société des casinos du Québec, une filiale de Loto-Québec.
À noter que pour les neuf premiers mois de l'exercice financier 2015-2016, les produits du Casino de Charlevoix sont à la baisse. Ils affichaient 31,7 millions $ comparativement à 34,5 millions $ par rapport à la même période en 2014-2015.