Christian Chalifour président et cofondateur de Préhos avec Maxime Laviolette directeur général de Dessercom

Solution numérique pour soins préhospitaliers: Préhos passe en vitesse supérieure

L’équipe de Préhos passe à la vitesse supérieure, sa solution numérique visant à faciliter les soins préhospitaliers fait tourner les têtes jusqu’en Europe. Elle pourra poursuivre le développement et la commercialisation de sa technologie avec des investissements de fonds publics et privés totalisant 2 millions $.

«Ça va permettre de continuer notre croissance au Québec, mais aussi à l’étranger. Ça demande des fonds pour faire ce genre de déploiement international. Chaque endroit où on va, les gens sont systématiques : “Wow, ça existe.” J’ai déjà eu comme commentaire : “Ça n’existait pas, même dans mes rêves les plus fous.” C’est la seule solution qui est intégrée d’un bout à l’autre pour tout ce qui est services préhospitaliers. On a réussi à bien cerner les besoins», indique le président et cofondateur de Préhos, Christian Chalifour.

Parmi ces investissements, le ministère de l’Économie et de l’Innovation accorde une aide financière de 144 000 $ à l’entreprise par le programme Créativité Québec, administré par Investissement Québec. Ce soutien pourrait atteindre 350 000 $ au terme du projet. Le ministre délégué à la Transformation numérique, Éric Caire, en a fait l’annonce mardi en conférence de presse.

«On est dans le transport médical depuis plus d’un an au Québec, on est déployés dans plusieurs régions en Ontario, il y a des projets pilotes en France qui vont bientôt commencer. Et ce sera opérationnel en Abitibi dans les prochaines semaines. Il faut évoluer avec le numérique, et ce qui est important pour nous c’est d’être sur le terrain avec les services ambulanciers, le besoin évolue et il faut évoluer en même temps», ajoute aussi M. Chalifour.

1,75 M$ de Dessercom

Afin d’assurer la croissance de Préhos sur les marchés canadiens et internationaux, l’entreprise de services préhospitaliers d’urgence Dessercom investit 1,75 million $.

«Préhos est dans nos ambulances de Chaudière-Appalaches depuis quatre mois et ça fonctionne très bien. On est en train de travailler pour implanter la technologie ailleurs dans nos autres secteurs. Dans le travail, ça vient faciliter les tâches des ambulanciers, parce qu’ils peuvent se concentrer sur les patients. Ils n’ont pas à se soucier du formulaire, au moment où ils donnent les soins, ils entrent les données et les données vont toutes se colliger. Il y a une bonne économie de temps», exprime le directeur général de Dessercom, Maxime Laviolette.

Préhos a accompagné les ambulanciers dans leur travail pendant plus de 500 heures pour s’assurer de fournir une technologie qui répond à leurs demandes.

«C’est carrément en lien avec notre ADN qui est d’améliorer les soins de santé au Québec. C’est l’héritage qu’on veut laisser, on est des partenaires et on est là pour la santé des Québécois», termine M. Laviolette.