Le président de Solugaz, Rock Boulianne.

Solugaz investit 8 M$ à Saint-Augustin

L’entreprise Solugaz prend du galon. La compagnie aménagera un centre de transbordement ferroviaire à Saint-Augustin-de-Desmaures et y construira un bâtiment multifonctionnel. Un investissement de 8 millions $.

«Ce projet de grande envergure est devenu essentiel pour assurer l’approvisionnement en gaz propane de nos 15 000 clients actuels et il favorisera l’expansion de l’entreprise», indique le patron de Solugaz, Rock Boulianne.

Jeudi, le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, la ministre du Tourisme, Caroline Simard, et le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, étaient, entre autres, présents à l’annonce.

Le gouvernement provincial a d’ailleurs injecté près de 325 000 $ dans l’aventure pour la réalisation du centre de transbordement ferroviaire qui relira la voie principale du CN aux installations de l’entreprise. Une tour de déchargement sera érigée sur le site et des équipements de transbordement seront installés.

L’argent du gouvernement provient du Fonds vert. Le projet de 997 500 $ devrait être réalisé au cours des prochains mois.

Grâce à ce nouveau centre, Solugaz estime qu’elle pourra réduire de 411 tonnes ses émissions de gaz à effet de serre au Québec et de 22 tonnes hors Québec. La compagnie souhaite au cours des cinq prochaines années doubler ses ventes à travers la province.

«Le secteur du transport est responsable à lui seul de 41 % des émissions de gaz à effet de serre du Québec», avance dans un communiqué Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. « Les investissements annoncés aujourd’hui donneront une nouvelle impulsion au transport ferroviaire en permettant de développer les infrastructures et d’améliorer l’accès à ces modes de transport moins émetteurs de gaz à effet de serre», poursuit-elle.


« Ce projet de grande envergure est devenu essentiel pour assurer l’approvisionnement en gaz propane de nos 15 000 clients »
Rock Boulianne, président de Solugaz

Dizaine d’emplois

Selon la direction de Solugaz, l’ensemble de ce chantier dans le parc industriel François-Leclerc devrait permettre la consolidation de 85 emplois et la création d’une dizaine de nouveau. L’aménagement du bâtiment d’une superficie de 18 000 pieds carrés se réalisera en partenariat avec la compagnie Harvey Corp.

«Nous voulons accentuer notre développement. Pour les cinq prochaines années,  nous souhaitons augmenter notre présence au Québec. Après, on va voir», mentionne M. Boulianne, ne cachant pas qu’il aimerait un jour pouvoir offrir  une offre multi-énergies à ses clients. Actuellement, la compagnie concentre ses activités sur le gaz propane. «La tentation est là. C’est des choses que nous étudions».

La clientèle de Solugaz est composée d’environ 80 % de résidences et 20 % d’entreprises. Pour le futur, la direction souhaite davantage garnir son carnet de commandes de compagnies. Elle regarde aussi la possibilité de réaliser des acquisitions.

«On va être agressif sur le marché», promet le patron. «Nous sommes dans une industrie très féroce sur les prix. Il y a environ une soixantaine d’entreprises au Québec», poursuit-il.

Au cours des cinq prochaines années, Solugaz, qui compte notamment comme client Canac, espère ouvrir au moins deux nouvelles succursales «dans l’ouest», comme à Trois-Rivières ou à Drummondville. Cette année, l’entreprise née dans Charlevoix ouvrira un point de vente à Rimouski. Un investissement de 500 000 $.

La compagnie, qui souffle ses 25 bougies, compte aujourd’hui cinq succursales à travers la province.