L’ancienne candidate à la mairie de Toronto Faith Goldy fait partie des groupes et individus exclus de Facebook et d’Instagram.

Six groupes suprémacistes canadiens exclus de Facebook et d’Instagram

OTTAWA — Six groupes et individus canadiens impliqués dans des organisations faisant la promotion de la «haine organisée» ont été bannis de Facebook par le réseau social. Parmi ceux-ci figure l’ancienne candidate à la mairie de Toronto Faith Goldy.

Facebook a aussi exclu de ses pages le groupuscule suprémaciste Canadian Nationalist Group et son président Kevin Goudreau, l’Aryan Strikeforce, les Wolves of Odin et les Soldiers of Odin.

Après un examen du contenu de leurs pages, Facebook a conclu que les six entités tentaient de promouvoir la haine, comme le proscrit la politique de l’entreprise sur les personnes et organisations dangereuses.

«Les individus et les organisations qui propagent la haine, attaquent ou appellent à l’exclusion d’autres personnes sur la base de leur identité même n’ont aucune place dans nos services», a indiqué Facebook dans un communiqué.

Mme Goldy avait présenté une couverture favorable au rassemblement des suprémacistes de Charlottesville pour le site Rebel Media en 2017. Elle avait été congédiée par l’entreprise pour avoir participé à des balados sur le site Internet d’un groupe néonazi.

En février, elle a été l’une des personnes qui ont prononcé des discours lors du périple d’un convoi de camionneurs protestant contre la taxe sur les émissions de carbone et pour la construction d’oléoducs au Canada. Certains avaient profité de l’occasion pour lancer des messages suprémacistes et dénoncer les immigrants.