Services sans fil au Canada: encore trop coûteux

OTTAWA — Une étude annuelle des prix des services de télécommunications, effectuée l’été dernier par le gouvernement fédéral, montre une baisse des prix des services sans fil au Canada par rapport à l’année dernière, mais, comme d’habitude, la plupart des autres pays du G7 proposaient des forfaits moins coûteux.

Par exemple, les plans canadiens dotés de deux gigaoctets de données par mois coûtaient en moyenne 75,44 $ par mois lorsque l’enquête de 2018 a été menée, en juin et juillet. Un an plus tôt, ce genre de forfait coûtait en moyenne 81,61 $ par mois.

Bien que l’étude, dévoilée vendredi par Innovation, Sciences et Développement économique Canada, compare également les niveaux de service les plus élevés et les plus bas, les forfaits sans fil avec deux gigaoctets de données constituent un bon point de repère, puisqu’ils reflètent bien les habitudes d’utilisation de nombreux Canadiens.

À titre de comparaison, l’étude réalisée par Wall Communications a révélé que le prix moyen corrigé des effets des taux de change dans quatre villes américaines de taille moyenne était inférieur de près de 20 pour cent au prix moyen du Canada, à 61,26 $ pour les forfaits de deux gigaoctets de données.

Les prix de ces forfaits étaient encore plus bas à Berlin (45,80 $), Paris (30,91 $), Londres (26,56 $) et Rome (21,11 $). La seule ville à avoir affiché une hausse d’une année à l’autre était Tokyo, où ce forfait de référence coûtait en moyenne 81,52 $.

En Australie - le seul pays non membre du G7 couvert par l’étude -, le prix à Sydney, ajusté pour le taux de change, était de 24,70 $, soit moins du tiers du prix moyen canadien.