« Ironiquement, c'est la compagnie Sears elle-même qui a débuté le magasinage en ligne. Mais en ligne... téléphonique », mentionne Denis Gratton.

Sears veut faire approuver la suspension d'avantages

Sears Canada s'adressera à la cour la semaine prochaine afin de faire approuver la suspension de certains des avantages accordés à ses employés retraités ainsi que les paiements spéciaux de son régime de retraite à prestations déterminées.
Le grand détaillant en difficulté demandera aussi à la Cour supérieure de justice de l'Ontario, le 13 juillet, de prolonger jusqu'au 4 octobre la protection contre ses créanciers. Il cherche ainsi à obtenir plus de temps pour dénicher des investisseurs et acheteurs potentiels, et de pouvoir consulter ses propriétaires immobiliers, employés, fournisseurs et créanciers.
Dans ses documents présentés en cour le 22 juin, Sears Canada avait indiqué qu'elle envisageait de suspendre l'assurance vie, l'assurance maladie et l'assurance soins dentaires de certains employés pendant sa restructuration.
Le versement des pensions maintenu
La restructuration n'a pas d'effet sur le versement mensuel des pensions des bénéficiaires du régime de retraite.
La société s'attend à compléter sa procédure de sollicitation de vente et d'investissement d'ici le 25 octobre.
Après avoir vu ses ventes décliner pendant plusieurs années, Sears Canada a demandé le mois dernier la protection de la cour contre ses créanciers en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.