La société a déjà dû se départir d’autres de ses marques pour joindre les deux bouts. La marque Kenmore représente un important rappel de la position de géant qu’a jadis détenue le détaillant.

Sears explore la possibilité de vendre Kenmore

NEW YORK - Le groupe américain Sears Holdings explore la possibilité de vendre sa marque Kenmore et d’autres actifs qui lui sont reliés.

La société en difficulté, qui exploite les détaillants des bannières Sears et Kmart, a précisé qu’un comité spécial de son conseil d’administration avait entamé un processus formel pour envisager une telle vente.

Cette décision, annoncée lundi, survient près d’un mois après que le détaillant eut annoncé avoir reçu une lettre de son plus grand actionnaire, ESL Investments, dirigé par le président de Sears et son chef de la direction Edward Lampert, dans laquelle ils exprimaient un intérêt pour ces actifs, qui comprennent les activités Sears Home Services et Parts Direct.

Sears, établie à Hoffman Estates, dans l’Illinois, a précisé qu’il ne lui était pas possible d’assurer qu’une proposition formelle serait faite à ESL ou à une tierce partie.

La société a déjà dû se départir d’autres de ses marques pour joindre les deux bouts. La marque Kenmore représente un important rappel de la position de géant qu’a jadis détenue le détaillant.

Au Canada, les magasins de Sears ont définitivement fermé leurs portes en janvier, quelques mois après que l’entreprise se fut placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers.