Sears Canada doute de son avenir

Sears Canada a indiqué mardi qu'elle entretenait un «doute important» quant à son avenir et qu'elle pourrait se mettre en vente ou se restructurer, un nouvel indicateur de la crise que traverse le secteur de la vente au détail depuis la montée en popularité du magasinage en ligne.
Le grand détaillant (TSX:SCC), connu notamment pour ses catalogues qui se trouvaient dans les foyers de plusieurs générations de Canadiens, a vu son action plonger à la Bourse de Toronto dès l'ouverture des marchés, mardi matin. En fin d'avant-midi, le titre cédait 34 cents, soit 29,8 pour cent, pour se négocier à 80 cents.
Sears Canada a indiqué que, selon son évaluation actuelle, la trésorerie et les flux de trésorerie ne suffiraient «probablement pas» pour acquitter ses obligations dans les 12 prochains mois.
La société a rappelé être aux prises avec un contexte «très difficile». Elle affiche des pertes nettes depuis 2014, et des pertes d'exploitations récurrentes et des flux de trésorerie négatifs depuis cinq exercices financiers.