Sears Canada: des honoraires de 52,9 millions $ qui choquent les ex-travailleurs

TORONTO - Des employés, ex-travailleurs et retraités de Sears Canada se disent préoccupés par les 52,9 millions $ payés par l'entreprise en honoraires professionnels alors qu'elle se trouvait à l'abri de ses créanciers.

C'est ce que leurs avocats ont plaidé, lundi, devant la Cour supérieure de l'Ontario, ajoutant que leurs clients se réservaient le droit de contester ces paiements.

Andrew Hatnay, un avocat représentant les retraités de Sears Canada, a expliqué au juge Glenn Hainey que ses clients étaient consternés par le montant de ces honoraires. Susan Ursel, une avocate qui représente des travailleurs et d'anciens employés, a abondé dans le même sens.

Les magasins de Sears Canada ont définitivement fermé leurs portes le 14 janvier, quelques mois après que l'entreprise se fut placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers. Le détaillant devrait compter 70 employés à la fin du mois, selon le rapport du contrôleur nommé par la cour pour superviser sa faillite.

Les avocats ont prononcé leurs commentaires dans le cadre d'une audience au cours de laquelle le juge Hainey a approuvé les honoraires d'environ 14 millions $ du contrôleur. Les avocats, retraités, employés et anciens travailleurs ne se sont pas opposés à ce paiement.

Le juge a également permis à Sears Canada de demeurer à l'abri de ses créanciers jusqu'au 27 avril afin de régler, notamment, des litiges avec des propriétaires immobiliers à propos de certains paiements involontaires.