Ces pales sont installées dans des parcs éoliens situés au sud des États-Unis, essentiellement au Texas.
Ces pales sont installées dans des parcs éoliens situés au sud des États-Unis, essentiellement au Texas.

SCFG: investissement dans sa cour de triage et un autre contrat pour le transport de pales éoliennes

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
NEW RICHMOND — La Société du chemin de fer de la Gaspésie investit environ 300 000$ pour réaménager sa cour de triage de New Richmond et assurer la poursuite du transport de pales éoliennes au cours des deux prochaines années. Ces travaux, amorcés au cours des derniers jours, déboucheront d’ici un mois sur l’aménagement de 600 mètres de voie ferrée. C’est le long de cette voie que les pales éoliennes produites à Gaspé par LM Wind Power seront chargées à compter du début de 2021. Depuis novembre 2016, les pales éoliennes étaient chargées sur des wagons par Fabrication Delta, de New Richmond.

Le sous-traitant de GE ayant confié ce contrat à Delta a décidé de reprendre le chargement à son compte, sur le terrain de la Société du chemin de fer de la Gaspésie. 

«Nous aménageons une nouvelle voie ferrée pour garder notre plus gros contrat de transport, et ça nous permet de le renouveler pour les deux prochaines années. On voulait éviter que le transport de pales parte ailleurs», précise Éric Dubé, président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), une entité sous contrôle municipal. 

L’investissement requis pour agrandir le triage de New Richmond est financé entièrement avec des fonds propres de la SCFG, donc sans subvention. 

Le renouvellement du contrat de transport de pales pendant deux ans vaut quelques millions de dollars pour la SCFG. General Electric (GE) achète la totalité de la production de l’usine de Gaspé depuis l’été 2016. 

Ces pales sont installées dans des parcs éoliens situés au sud des États-Unis, essentiellement au Texas.