Les sociétés de télécommunications canadiennes espèrent obtenir du gouvernement fédéral plus de précisions sur la réglementation à l’approche du dévoilement de la prochaine génération de technologie sans fil

Sans-fil: les groupes de télécom se préparent aux enchères de spectre pour le 5G

Les sociétés de télécommunications canadiennes espèrent obtenir du gouvernement fédéral plus de précisions sur la réglementation à l’approche du dévoilement de la prochaine génération de technologie sans fil, a indiqué lundi le chef de la technologie du géant Telus.

Ibrahim Gedeon, qui s’exprimait dans le cadre d’un sommet annuel des télécommunications canadiennes, à Toronto, a expliqué que les fabricants de matériel et d’équipement de réseau s’efforçaient de préparer leurs produits pour les réseaux sans fil de cinquième génération d’ici 2020.

Il a notamment estimé que le principal problème pour le Canada, en ce moment, résidait dans le fait que le gouvernement fédéral n’a toujours pas indiqué à quel moment il envisageait de procéder aux enchères pour le spectre dans la gamme de fréquences de 3,5 gigahertz.

M. Gedeon a ajouté que Telus et les autres grands opérateurs de réseaux sans fil du Canada avaient demandé au ministre de l’Innovation, Navdeep Bains, de s’engager à tenir la vente aux enchères d’ici l’an prochain.

Le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique a précédemment indiqué qu’il présenterait cet été sa feuille de route pour les prochaines enchères du spectre.

M. Gedeon a dit espérer que le ministre Bains aborde la question lorsqu’il prendra la parole lors de la conférence sur les télécommunications, mercredi après-midi.