Au Québec, le verre blanc et le verre coloré sont mélangés lors du recyclage.

RV2 Technologies met du verre du Québec dans les pneus

Du verre dans un pneu? En général, c’est synonyme de «crevaison» et de «mauvaise nouvelle». Mais pour le verre qui sera traité par RV2 Technologies, ce sera très différent.

L’entreprise de Québec a annoncé lundi qu’elle avait conclu un contrat d’approvisionnement de 100 millions $ sur 20 ans avec l’entreprise de recyclage Tricentris, qui lui fournira 30 000 tonnes de poudre de verre par année. Ce qui intéresse RV2, c’est la principale composante du verre, qui est la silice. À sa nouvelle (et première) usine de Lachute, à côté des installations de Tricentris, RV2 transformera ce verre recyclé en «silice précipitée», une substance que l’on ajoute dans de nombreux produits de consommation courante (surtout des pneus, mais aussi des peintures, revêtements, etc.) afin d’améliorer leur durabilité.

Selon le directeur général et cofondateur de RV2 Technologies, Claude Pouliot, le fait que le verre récupéré au Québec n’a pas bonne réputation (il est souvent mélangé à beaucoup d’«impuretés») ne sera pas un obstacle. «Au Québec, notre verre n’est pas démêlé. Contrairement à ce qui se passe dans d’autres pays, le verre blanc est mis avec le verre coloré. Et ça, c’est une problème pour ceux qui veulent refaire du verre avec ça. Mais pour nous, ça ne change rien», dit-il.

L’intérêt de l’entente avec Tricentris est non seulement économique, mais aussi écologique, puisque l’utilisation du verre des «bacs de récu» est beaucoup moins dommageable pour l’environnement que l’extraction minière.

À l’origine, explique M. Pouliot, c’est une technologie «qui était sur les tablettes du CRIQ [Centre de recherche industrielle du Québec, situé dans le Parc techno de Québec]». Avec d’autres partenaires, M. Pouliot a mis sur pied RV2 Technologie en profitant notamment de l’expertise de Silicycle, une entreprise de Québec spécialisée dans la fabrication de produits de silice de haute qualité — et dont RV2 est une filiale.