Martin Pelletier, directeur du studio Rodeo FX de Québec, veut créer une nouvelle équipe de production d’effets spéciaux en embauchant 25 personnes.

Rodeo FX cherche de nouveaux talents à Québec

Le studio Rodeo FX ne manque pas de projets. Au contraire, le directeur du studio de Québec, Martin Pelletier, a besoin de bras et de cerveaux pour créer une nouvelle équipe de production.

«Dans le meilleur des mondes, je voudrais au moins 25 personnes de plus dans la prochaine année», affirme-t-il. «Nous travaillons sur des projets en chevauchement, mais avec un nouveau groupe, nous pourrions réaliser plus de projets encore. Nous sommes 55 et nos locaux peuvent accueillir 81 personnes.»

Le studio de Québec travaille sur des séries télévisées à grand déploiement et à gros budget comme Game of Thrones. Plusieurs de ses clients reviennent année après année, mais parfois des projets très intéressants sont laissés de côté faute de personnel pour concrétiser les réalisations.

«On voit une tendance nette dans la production télévisuelle, estime-t-il. Au point que cela pourrait devenir un marché plus important que celui du cinéma.»

Depuis quelque temps, les grands diffuseurs comme Netflix, Amazon, YouTube et HBO se lancent dans les productions de séries télévisées pour le grand public. senior, par exemple, a annoncé 700 nouvelles productions pour la prochaine année. La demande est donc forte et les entreprises d’effets visuels sont sollicitées de toutes parts.

Pénurie mondiale

Malgré la demande, M. Pelletier parle d’une pénurie mondiale de main-d’œuvre dans le domaine. Dans ses recherches, il espère mettre la main sur des artisans de niveau sénior, des «hyper spécialistes». Il y aura des juniors qui, s’ils sont bien encadrés par des gens d’expérience, deviendront au fil du temps des experts dans leur domaine.

Martin Pelletier, directeur du studio Rodeo FX de Québec, s’intéresse aux détails d’une production qui prendra vie sur les écrans dans les prochains mois.

«Nous misons sur le fait que de nombreux Québécois travaillent à l’étranger pour de grosses maisons de production ou des plus petites bien en vue. Ils pourraient faire comme moi et décider de revenir au bercail.» Martin Pelletier raconte qu’il a vécu à Montréal pendant près de 16 ans avant de revenir à Québec pour diriger le studio il y a un peu plus de quatre ans.

«Il y a des gens du Saguenay, du Bas-du-Fleuve ou de la Côte-Nord qui se sont expatriés et qui voudraient peut être revenir dans la région, proche de leur ville natale, continue-t-il. Ici, nous sommes une grande famille, tout le monde se connaît. Dans les grosses boîtes de production qui comptent entre 600 et 6000 employés, on peut se sentir loin de chez soi dans un milieu impersonnel.»

Les portes sont ouvertes pour les artistes de talent et la création de cette deuxième équipe de production. Au fil des ans, Rodeo FX a travaillé sur de grandes productions et crée des effets visuels de renommée mondiale pour des films récompensés, dont le film oscarisé Blade Runner: 2049, réalisé par le Québécois Denis Villeneuve.

Le studio de Québec a récemment mené la production des effets visuels pour Krypton, la nouvelle série à succès de la chaîne Sy-Fy; Game Night, la comédie noire de Jonathan Daley et de Jonathan Goldstein; et le film Death Wish, où Bruce Willis tient l’affiche.