Le directeur général du Château Frontenac, Robert Mercure

Robert Mercure quitte le Château Frontenac pour le Palais des congrès de Montréal

Le directeur général du Château Frontenac, Robert Mercure, a été nommé président-directeur général du Palais des congrès de Montréal par le conseil des ministres du gouvernement du Québec lors de sa séance du 13 juin.

Robert Mercure prendra ses nouvelles fonctions le 4 septembre en remplacement de Raymond Larivée qui part à la retraite.

Choisi à la suite d’un rigoureux processus de sélection, le conseil d’administration a recommandé Robert Mercure au gouvernement du Québec qui a accepté la proposition. «Je suis fier du travail réalisé par les membres du conseil dans ce dossier d’importance et souhaite bon succès à monsieur Mercure», mentionne Claude Liboiron, président du conseil d’administration du Palais des congrès.  

Figure bien connue de l’industrie du tourisme international, monsieur Mercure a commencé sa carrière avec le groupe Sheraton à Washington (DC) et à Savannah en Géorgie. Entrepreneur, il a ensuite exploité son propre restaurant durant près de 20 ans au New Hampshire.

Titulaire d’un baccalauréat en économie et en finance de l’Université du New Hampshire - Whittemore School of Business and Economics - et détenteur d’un certificat en gestion d’activité hôtelière de la Cornell Université de New York, Robert Mercure s’est par la suite joint à l’équipe de l’Intercontinental de Montréal en 1995 à titre de directeur de la restauration. Il a ensuite poursuivi sa carrière au prestigieux groupe Fairmont Hotels & Resort où il a œuvré comme directeur de la restauration au Fairmont Royal York de Toronto et comme directeur des hôtels Fairmont Le Reine Élizabeth de Montréal et Fairmont Monte-Carlo.

En 2007, il a été nommé directeur général du Fairmont Le Château Frontenac de Québec. L’établissement a d’ailleurs été nommé Hôtel Fairmont de l’année 2017 pour sa performance financière, la satisfaction de la clientèle, l’engagement des employés, les standards de performance et les parts de marché. La récente tenue du G7 aura été un projet majeur pour ce professionnel de l’hôtellerie.

Au sujet de la succession de monsieur Mercure, le porte-parole du Château Frontenac, Maxime Aubin a déclaré au Soleil que le processus est en cours et que la direction de Fairmont souhaite trouver un candidat de la même stature que Robert Mercure.