Résultats à la hausse pour le Salon des jeux de Québec et le Casino de Charlevoix

Le Salon de jeux de Québec et le Casino de Charlevoix ont attiré de nombreux joueurs en 2017-2018 avec une hausse des profits de 14,4% et 8,4%. Loto-Québec n’est pas en reste avec une augmentation des profits de 133,6 millions $ par rapport à l’exercice précédent.

Le Salon de jeux de Québec a engendré des revenus de 45,5 millions $ en 2017-2018 contre 39,7 millions $ en 2016-2017. De son côté, le Casino de Charlevoix a vu son chiffre d’affaires passer de 39,3 millions $ à 42,6 millions $ soit une augmentation de 3,2 millions $.
 
Loto-Québec profite également de l’engouement des Québécois pour le jeu. Les produits totaux de la société d’État atteignent 3,7 milliards $. Il s’agit d’une augmentation de 3,7%.

Parmi les produits les plus populaires, on retrouve La Grande Vie, un produit pancanadien lancé en octobre 2016, avec une part de marché de 33,4%. Les bons résultats sont aussi attribuables aux loteries instantanées (+13,9%) et aux paris sur événement (+12,3%).

Les casinos ont vu une hausse de leurs revenus grâce à une mise en valeur de l’offre de divertissement variée. Les casinos ont enregistré près de 290 000 visites supplémentaires (+3,1 %) par rapport à 2016-2017.

Le secteur des établissements de jeux (appareils de loterie vidéo dans les bars et brasseries, salons de jeux, bingos et Kinzo) présente des revenus en légère hausse. Les revenus provenant des appareils de loterie vidéo dans les bars et brasseries sont plutôt stables, sauf dans les zones visées par le retrait d’appareils, où ils connaissent un ralentissement.

Depuis sa mise en service, le site de jeu en ligne connaît une popularité grandissante. Au cours du dernier exercice, il a enregistré des revenus totaux – tous types de jeux inclus – de 118 millions $, soit une augmentation de 37,5%.
 
Loto-Québec a par ailleurs remis un dividende de 1,3 milliard $, soit 104,9 millions de dollars de plus que l’année précédente et surpassant de 169 millions $ la cible annoncée par le gouvernement.