Les restaurants et les bars de certaines régions sont autorisés à vendre de l'alcool pour la consommation hors site, mais Restaurants Canada souhaite une règle cohérente à travers le Canada.

Restaurants Canada plaide pour la vente d'alcool pour consommation hors site

Une association canadienne de restaurateurs demande aux gouvernements provinciaux d'autoriser tous les restaurants et bars à vendre de l'alcool à leurs clients ou à le leur livrer.

Restaurants Canada fait valoir que les établissements de services alimentaires détenteurs de permis d'alcool étaient généralement empêchés de vendre des boissons alcoolisées destinées à être consommées hors site, pendant que le secteur de la vente d'alcool au détail est en expansion partout au pays.

L'association évoque la montée des applications de livraison de produits alimentaires, telles que Foodora, qui peuvent livrer de l'alcool aux consommateurs, et souligne le fait que permettre aux restaurants de réaliser de telles ventes égaliserait les chances pour ces concurrents et d'autres.

Cela aiderait également les brasseries artisanales à accéder à des marchés plus vastes si, par exemple, un bar peut remplir et vendre des cruchons remplis des bières qu'il offre en fût.

Les restaurants et les bars de certaines régions sont autorisés à vendre de l'alcool pour la consommation hors site, mais l'association souhaite une règle cohérente à travers le Canada.

Restaurants Canada a lancé cet appel dans un rapport, publié mardi, qui classe les politiques de chaque province en matière d'alcool pour les bars et les restaurants.

L'Alberta a reçu la note la plus élevée avec un B, tandis que le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador ont été reléguées à la dernière place avec D-. Le Québec, la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard ont obtenu la note de B-, tandis que l'Ontario a reçu un C-.