Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a annoncé le changement d’actionnaires vendredi, en compagnie de la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx.

Ressorts Liberté conservera sa place au Québec

Desjardins Capital et Investissement Québec deviennent actionnaires majoritaires de l’entreprise de Montmagny Ressorts Liberté. Ce projet permet de conserver leur siège social au Québec et les 452 emplois dans la province.

Avec ces nouveaux actionnaires, les retombées économiques prévues pour les cinq prochaines années sont de 16 millions $. Certains membres de la direction actuelle de Ressorts Liberté conserveront une participation minoritaire dans les décisions d’affaires.

L’entreprise de Montmagny est le fabricant de ressorts complexes le plus important de l’industrie automobile et du secteur des véhicules hors route. 

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a annoncé le changement d’actionnaires dans la capitale de l’oie blanche, vendredi, en compagnie de la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx. 

«Au cours des prochaines années, l’entreprise entend tirer profit de la forte croissance anticipée dans le domaine de la motorisation hybride et consolider sa présence à l’international. Sa direction passera d’un rôle de sous-traitant spécialisé à un rôle d’innovateur», a exprimé M. Fitzgibbon, qui se réjouit surtout des 452 emplois conservés. 

L’entreprise détient un rôle important dans le développement économique et social de sa région, Chaudières-Appalaches, mais aussi au Québec. «En maintenant le siège social de Ressorts Liberté ici, nous préservons des intérêts québécois, une priorité pour le Québec», a indiqué Mme Proulx. 

L’entreprise a été fondée en 1986 et possède des usines à Montmagny, au Mexique, à Toronto et en Chine. Quelque 200 personnes de plus sont aussi employées de Ressorts Liberté à l’extérieur du Québec. 

«Les employés exceptionnels de Ressorts Liberté méritent d’avoir des partenaires de grande valeur comme eux [Investissement Québec et Desjardins Capital]», a noté Mathieu Ouellet, directeur général de Ressorts Liberté.