«Le but de la tournée, c’est d’aller dans les détails afin d’avoir un portrait précis de chaque région», explique Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).
«Le but de la tournée, c’est d’aller dans les détails afin d’avoir un portrait précis de chaque région», explique Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Relance: les chambres de commerce et Desjardins en tournée cet automne

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
Même si la crise de la COVID-19 sévit toujours au Québec, la communauté des affaires se remet graduellement des dommages causés par la pandémie ce printemps. Dans le but d’échanger avec les acteurs du terrain sur les réalités régionales dans un contexte de reprise économique, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), en association avec le Mouvement Desjardins, a lancé la tournée En mouvement pour la relance socioéconomique du Québec, un événement qui aura lieu cet automne.

«Le but de la tournée, c’est d’aller dans les détails afin d’avoir un portrait précis de chaque région», explique Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ. «Parce que notre force à la FCCQ, c’est de savoir ce qui se passe dans les régions du Québec. Actuellement dans les grands médias, c’est souvent la réalité de ceux qui parlent le plus fort qui est mise en lumière. Grâce aux rencontres que nous organiserons, on s’attend à voir à quel point la crise et la relance sont vécues différemment d’une région à l’autre. Quel a été, par exemple, l’impact de la crise sur la productivité en Mauricie où l’on retrouve beaucoup d’entreprises manufacturières0? Ou comment se vit le télétravail en région où une personne sur trois n’a pas accès à Internet?»

M. Milliard indique que la FCCQ planifiait depuis organiser une tournée afin de rencontrer ses membres en région. Déjà partenaire avec le Mouvement Desjardins depuis plusieurs années, son organisme lui a donc proposé de s’associer dans le projet. Fier de 120 ans d’histoire, le Mouvement Desjardins accompagne les entrepreneurs et les gens d’affaires depuis ses tout débuts, ce qui lui a permis de contribuer au développement socioéconomique du Québec.

«Dans le contexte de la pandémie, la résilience dont les entrepreneurs et les gens d’affaires ont fait preuve et leur détermination à maintenir des emplois dans leurs régions nous inspirent depuis le début», a mentionné par voie de communiqué Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. «Lors de cette tournée, nous souhaitons entendre les entrepreneurs et les gens d’affaires sur leurs défis afin de mettre à leur disposition des outils dont ils ont besoin dans leurs prises de décisions quotidiennes.»

Chaque réunion sera présentée selon le même scénario. Les économistes du Mouvement Desjardins fourniront d’abord un portrait économique régional et sectoriel. Par la suite, la FCCQ, qui aura pris le pouls de ses membres et de toutes les parties prenantes via un nouvel outil baptisé l’Observatoire FCCQ, présentera ses données. L’Observatoire a la particularité d’analyser l’économie régionale en continu au moyen de sondages effectués sur le terrain.

«On va pouvoir poser des questions pour essayer de comprendre en temps réel l’impact X, Y ou Z d’un dossier», mentionne M. Milliard. «On parle, par exemple, du taux important d’inoccupation des bureaux à Montréal à cause du télétravail. Mais qu’en est-il en région? Il pourrait aussi être question de réembauche des employés à la suite de la relance, des conditions du télétravail, etc.»

Deux entrepreneurs feront ensuite un témoignage sur la manière dont ils vivent la situation actuelle et ils commenteront les chiffres dévoilés par le Mouvement Desjardins et la FCCQ. C’est par la suite que la discussion sera lancée.

L’après-tournée

La tournée En mouvement pour la relance socioéconomique du Québec sera l’occasion pour la FCCQ d’amasser une foule d’informations précieuses sur ses membres et de présenter des arguments éclairés et étoffés dans ses discussions avec le gouvernement dans des dossiers comme la crise et la relance économiques, etc.

«Nous serons plus crédibles parce que nous pourrons apporter de l’input que nous aurons été chercher un peu partout au Québec», avoue M. Milliard qui ajoute que sur le long terme, la crise aura aussi changé bien des choses dans la manière de travailler. «Toutes les informations que nous aurons récoltées nous permettront de travailler à aider encore plus nos membres.»

Présentée sous forme de 10 rendez-vous virtuels, la tournée rassemblera près de 130 chambres de commerce des 17 régions du Québec. Les régions ayant des réalités semblables seront rassemblées.

Chaque rendez-vous réunira des représentants du Mouvement Desjardins et de la FCCQ, des représentants des chambres de commerce régionales de même que deux entrepreneurs connus et reconnus dans la région visitée.

«Les chambres de commerce des régions où se rendra la tournée seront responsables de recruter ou d’inviter leurs membres. Il y aura donc des entrepreneurs de PME et de grandes entreprises de tout le tissu économique de la région.»

C’est le 23 septembre qu’aura lieu le coup d’envoi de la tournée En mouvement pour la relance socioéconomique du Québec. Le pouls de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean sera alors pris.