Jean-Yves Germain, cofondateur et coprésident de Germain Hôtels, aimerait que la philanthropie se développe davantage dans la région.

Regards sur 2019... et 2020: «On va rencontrer un mur très bientôt» — Jean-Yves Germain

Pénurie de main-d’œuvre, réseau de transport structurant, troisième lien : à eux seuls, ces trois sujets pourraient résumer une bonne partie des préoccupations des chefs d’entreprises et des dirigeants d’organismes économiques en 2019… et celles qui retiendront leur attention en 2020. Le Soleil a demandé à différents intervenants de la communauté d’affaires de dresser un bilan de la dernière année et de se tourner vers l’avenir. Dernier de 5

Jean-Yves Germain, cofondateur et coprésident de Germain Hôtels

Q Quelle est la nouvelle économique régionale qui a le plus retenu votre attention en 2019?

R Les deux nouvelles suivantes me semblent les plus significatives. D’abord, le réseau structurant de transport en commun, qui pourra améliorer la mobilité tant pour aller au travail que dans les autres aspects de la vie, mais qui aura aussi le potentiel d’améliorer les espaces et les infrastructures. Le tramway est un élément essentiel de ce réseau et répond efficacement aux besoins de la ville. Ceci amenant à terme une région de Québec plus verte grâce à la réduction des gaz à effets de serre. L’autre nouvelle concerne les mesures budgétaires du gouvernement du Québec pour répondre aux besoins de main-d’œuvre (les crédits d’impôt pour travailleurs d’expérience et de meilleurs programmes pour accompagner les immigrants, par exemple) et sur la mobilité (investissement dans le réseau structurant, ce qui vient confirmer l’importance de cette initiative).

Q Quel chiffre symbolise l’année qui se termine à vos yeux?

R 2,3%. Il s’agit du taux de chômage affiché en juillet dernier dans la région de Québec. C’est un taux historique. On voit là la réalité concrète du vieillissement de la population combiné aux politiques restrictives en matière d’immigration. On va rencontrer un mur très bientôt. La pénurie de main-d’œuvre est réelle et il fait trouver rapidement des solutions.

Q Quels sont vos souhaits pour le milieu des affaires de Québec en 2020?

R J’aimerais voir le retour du processus décisionnel des Caisses Desjardins à Québec. J’aimerais aussi voir se développer encore plus la philanthropie dans notre belle région. Voir plus de gens s’impliquer dans la communauté, que ce soit au niveau de la culture et des arts ou dans le communautaire.

Q Quel sera le dossier chaud dans la région l’an prochain?

R Le projet de tramway sera sans doute au cœur de plusieurs discussions. C’est un projet porteur pour la région, sa pertinence ne fait plus aucun doute, il faut que ce projet avance. Dans un même ordre d’idée, le troisième lien, lui, n’a pas sa place. J’espère que l’on se rendra à l’évidence que ce projet n’est pas la solution durable aux problèmes de mobilité.

Q Quels sont vos principaux projets pour 2020?

R Chez Germain Hôtels, nous allons continuer notre développement. Étant maintenant membre du conseil d’administration de l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec, j’ai bien l’intention de contribuer à son rayonnement pour en faire un moteur du développement socio-économique de la région.