Pierre Moreau, président directeur général du Groupe Restos Plaisirs
Pierre Moreau, président directeur général du Groupe Restos Plaisirs

Regards sur 2019... et 2020: «La pénurie de main-d’œuvre, encore» — Pierre Moreau

Pénurie de main-d’œuvre, réseau de transport structurant, troisième lien : à eux seuls, ces trois sujets pourraient résumer une bonne partie des préoccupations des chefs d’entreprises et des dirigeants d’organismes économiques en 2019… et celles qui retiendront leur attention en 2020. Le Soleil a demandé à différents intervenants de la communauté d’affaires de dresser un bilan de la dernière année et de se tourner vers l’avenir. Aujourd’hui, Pierre Moreau, pdg du Groupe Restos Plaisirs.

Pierre Moreau, président directeur général du Groupe Restos Plaisirs :

1. Quelle est la nouvelle économique régionale qui a le plus retenu votre attention en 2019?

Le financement du tramway qui a finalement été complété.

2. Quel chiffre symbolise l’année qui se termine à vos yeux?

1000. Avec l’ouverture de notre 13e restaurant, nous avons franchi la barre des 1000 employés.

3. Quels sont vos souhaits pour le milieu des affaires de Québec en 2020?

Que les différents paliers de gouvernement comprennent enfin la nécessité de réduire la bureaucratie dont ils nous submergent.

4. Quel sera le dossier chaud dans la région l’an prochain?

La pénurie de main-d’œuvre, encore... 

5. Quels sont vos principaux projets pour 2020?

L’ouverture d’un nouveau Cochon Dingue sur la rue Saint-Jean et une nouvelle initiative, à être annoncée en début d’année, qui nous permettra de faire une avancée significative dans notre division traiteur.