Ville de Québec
Ville de Québec

Québec veut attirer les touristes de la province

La Ville de Québec et l’Office du tourisme de Québec (OTQ) ont annoncé jeudi le lancement d’une campagne promotionnelle provinciale de 750 000 $. Pour pallier l’absence de touristes internationaux, cette campagne vise à attirer les Québécois à venir dans la Capitale-Nationale, afin de rendre la saison touristique dans la région «autant agréable que profitable».

«Après plus de trois mois à suivre l’évolution de la pandémie, nous franchissons une nouvelle étape de réouverture dans l’industrie du tourisme avec le lancement de cette campagne», entame Benoît Pigeon, directeur de l’OTQ.

«Notre campagne est un clin d’œil aux gens du Québec avec la thématique “On a de la place à Québec”», renchérit le maire. Nous voulons rappeler aux Québécois comment il est agréable de séjourner dans la Capitale-Nationale organisée à l’échelle humaine, et où l’espace est disponible même dans les milieux urbanisés.»

La campagne vidéo sera majoritairement déployée numériquement pour cibler un public adulte et familial de l’ouest de la province, mais servira également de publicité pour la télévision et pour des médias imprimés locaux. La vidéo sera combinée à la diffusion de plusieurs articles de contenu via les plateformes numériques et traditionnelles. M. Labeaume précise aussi que 70 % de la publicité sera dépensée dans les médias traditionnels.

Quant à l’absence de touristes internationaux, les deux hommes ne semblent pas être trop craintifs, puisque de toute façon «cet été, la capacité permise sera moindre qu’à l’habitude», selon M. Pigeon.

De son côté, le maire Labeaume admet que l’achalandage sera moindre que dans les années précédentes, mais demeure toutefois optimiste. «On va accueillir les touristes de la province à capacité permise et je suis confiant qu’on va être très populaire. La clientèle qu’on vise, et la seule qui est disponible, c’est celle du Québec, donc on investit [pour qu’elle vienne].»

Lancement retardé

Cette campagne a commencé en avril et devait être lancée le 4 mai. Mais par crainte de propagation du virus, les organisateurs l’ont mis «sur la glace».

Or, la campagne publicitaire lancée le 23 juin par le ministère du Tourisme a incité l’OTQ et la Ville de Québec à se revirer de bord. Ils se félicitent d’ailleurs pour cette initiative. «On est probablement la campagne la plus imposante à ce jour. On vise tout le Québec», estime M. Pigeon. Avec cette campagne, ce dernier veut aussi «démontrer aux visiteurs que Québec est une destination sécuritaire et adaptée à la crise sanitaire.»

Quant à la possibilité d’une deuxième vague de propagation et une éventuelle fermeture entre les régions, M. Labeaume précise qu’ils aviseront au moment venu. Quant à M. Pigeon, il ajoute : «On prend toujours en considération ces possibilités-là, mais si on peut faire rayonner la région on va le faire, mais on y va prudemment.»