Québec touchée par les grèves à Postes Canada

OTTAWA - Postes Canada annonce que les grèves tournantes entreprises le 22 octobre par les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) frappent pour la deuxième fois en trois semaines le plus grand établissement de traitement du courrier au Canada, celui de Toronto.

Postes Canada rappelle que Toronto est un centre de tri important pour le courrier et les colis au Canada et ajoute que cette deuxième grève, d’une durée indéterminée, aggravera les accumulations de courrier et de colis et que les clients doivent s’attendre à des retards de plusieurs jours dans la livraison.

Avant l’annonce du syndicat en début de soirée, mardi, de cibler de nouveau Toronto, il y avait plus de 150 remorques remplies de colis et de paquets en attente d’être déchargées pour que les articles soient traités, selon l’employeur.

Le STTP a déclenché des grèves à Québec; à Fredericton, St. Stephen, Woodstock, Miramichi, Acadie Bathurst, Campbellton et Edmunston au Nouveau-Brunswick; et à Chatham, Clinton, Georgetown, Milton, Orangeville, Port Hope, Stratford, Strathroy, Tillsonburg, Wingham et Woodstock en Ontario.

Entre-temps, les grèves sont terminées à Calgary, Edmonton, Medicine Hat et Lethbridge en Alberta; à Scarborough, Pickering, London, Barrie, Sarnia, Amherstburg, Delhi, St. Thomas et Owen Sound en Ontario; ainsi que dans les régions du Saguenay Lac St-Jean, des Hautes-Laurentides et de Mont-Joli au Québec.

Postes Canada rappelle qu’il n’y a pas de service de livraison ni de ramassage de courrier ou de colis dans les zones touchées pendant que le syndicat poursuit la grève. Entre-temps, les négociations patronales-syndicales se poursuivent dans l’espoir de conclure un accord sur une nouvelle convention collective.