Avec une aide totale de 14 millions $ provenant des deux paliers de gouvernement, Orbite Aluminae pourra compléter la construction de son usine de Cap-Chat, évaluée à 105 millions $.

Québec investit 10 millions $ dans Orbite Aluminae

Le gouvernement du Québec a annoncé lundi, à Cap-Chat, qu'il offrait un soutien financier de 10 millions $ à Orbite Aluminae. L'investissement est accordé par l'entremise d'Investissement Québec, qui agit à titre de mandataire du gouvernement, sous forme de participation en capital-actions.
<p>Le président et chef de la direction d'Orbite Aluminae (au centre), entouré d'employés de l'usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat.</p>
«On veut être associés directement au projet», a fait savoir le député de Gaspé et ministre responsable de la Gaspésie, Gaétan Lelièvre. «Pour nous, c'est une formule très intéressante pour la région.»
Cette aide financière, combinée au récent prêt de 4 millions $ du gouvernement du Canada, permettra à l'entreprise montréalaise de compléter la réalisation de son usine d'alumine de haute pureté de Cap-Chat. «L'aide financière du gouvernement du Québec est très importante pour finir la course vers la commercialisation et pour financer l'achat du calcinateur, qui est la pièce maîtresse de l'usine», souligne le président et chef de la direction d'Orbite, Glenn Kelly. Pour le nouveau patron nommé il y a une dizaine de jours, les inquiétudes financières de la minière sont chose du passé. La finalisation de la construction et de l'achat des équipements requis pour l'usine de Cap-Chat, prévue à la fin de 2014, totalisera des investissements de 105 millions $.
M. Kelly prévoit procéder à l'embauche de 25 nouveaux employés dès le début de l'été. «Ce sont des emplois très qualifiés, soit des mécaniciens, techniciens en instrumentation ou techniciens en procédé», précise-t-il. Dans un premier temps, Orbite prévoit une production d'alumine dont l'objectif est fixé à trois tonnes par jour. Dans un deuxième temps, l'entreprise espère, en 2015, augmenter sa production quotidienne à cinq tonnes.
Marché petit, mais très bon
De l'avis du président et chef de la direction d'Orbite, le marché de l'alumine de haute pureté est petit, mais très bon. L'homme d'affaires croit que sa production trouvera preneur. «La production de Cap-Chat va représenter 5 % du marché mondial, et ce marché-là augmente d'environ 4000 tonnes par année, estime Glenn Kelly. Nous, ici, on va en produire environ 1500 tonnes par année.»
L'alumine de haute pureté est notamment utilisée pour créer «le saphir du futur», dont seront de plus en plus faits les écrans de téléphones intelligents ou de téléviseurs LED incassables. «Le produit se distingue par sa qualité, souligne M. Kelly. Ici, on peut produire une alumine à 99,99 % pure.»
Le ministre Lelièvre se défend bien de dire que l'annonce de son gouvernement puisse avoir une saveur électoraliste, bien qu'il ne nie pas que les rumeurs de déclenchement des élections puissent l'avoir accélérée. «C'est un dossier sur lequel je travaillais depuis le mois de septembre, mentionne-t-il. Le préfet et le maire de Cap-Chat m'interpellaient régulièrement. Dans les dernières semaines, le dossier a fait un bond majeur. Tous les autres acteurs étaient au rendez-vous. Si les élections ont pu activer cette annonce-là, j'en suis encore plus heureux.»