Rémy Normand (Ville de Québec), Line Lagacé vice-présidente Québec International ; Marie-Josée Savard (Ville de Québec) ; Joël Lightbound député de Louis-Hébert

Québec International célèbre une subvention de 350 000 $

Québec International célèbre toute subvention qui lui permet de vendre la capitale aux entreprises et travailleurs du monde.

Ainsi, vendredi, les journalistes avaient été invités au Manège militaire de Québec pour la reconduction d’une contribution fédérale versée annuellement depuis 2016. Le député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound, se félicitait de l’octroi de 350 000 $ à Québec International en 2019; sur quatre ans, l’organisation aura reçu environ 1 million $ du programme CanExport pour attirer des investisseurs et favoriser les exportations.

Le montant n’est pas astronomique. Mais il est «nécessaire», «essentiel» même, fait remarquer Line Lagacé, vice-présidente croissance des entreprises et prospection des investissements étrangers chez Québec International. La ville de Québec est en compétition avec des cités et des États plus gros, nettement plus riches. «Notre région est attirante. Mais pouvoir se démarquer sur l’échiquier international, c’est tout un défi. […] C’est le défi : on est une petite région métropolitaine.»

Et les fonds octroyés sont limités, avance-t-elle. «La promotion économique, c’est quand même un petit budget.»

9 millions $

Elle met en parallèle la promotion auprès des voyageurs, plus financée. L’Office du tourisme de Québec dispose de 32,4 millions $ en 2019 pour vendre la destination. Mme Lagacé note que Québec International a environ 9 millions $ pour le même mandat auprès du monde des affaires et des travailleurs.

CanExport est doté d’une enveloppe de 100 millions $. Porte-parole chez Affaires mondiales Canada, Sylvain Leclerc souligne que les entreprises peuvent également soumettre un projet dans le cadre de ce programme si elles désirent sonder des marchés internationaux; une partie des frais pourraient être remboursés et de l’aide à l’étranger pourrait être offerte. Les PME doivent s’adresser au Service des délégués commerciaux. «Il existe actuellement 21 postes de délégués commerciaux au Québec, dont un à Québec.»