Des incitatifs financiers pour garder ses employés clés

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires. 

***

Crise économique oblige, nombre d’entreprises sont contraintes à mettre en oeuvre des projets de réorganisation qui se traduisent généralement par des baisses salariales ou des suppressions de postes. Mais différentes incitations financières s’offrent à elles pour garder en place ou fidéliser les gestionnaires et employés clés afin de les associer au redressement futur de l’entreprise. Et ce, sans affecter à court terme leur rentabilité, souligne le magazine Chef d’Entreprise.

D’abord, oubliez les traditionnels versements de primes et bonus qui requièrent une disponibilité immédiate de trésorerie. Par contre, l’octroi gratuit d’actions peut s’avérer opportun, tant pour l’entreprise que pour les employés. Si leur attribution est immédiate, le bénéficiaire, lui, n’en devient propriétaire et ne pourra pleinement en disposer qu’à l’issue d’une période de conservation, qui est généralement d’au moins un an. Pour l’entreprise, l’ouverture du capital à certains employés permet, dès l’attribution des actions, d’aligner les intérêts du bénéficiaire avec ceux de la société sans affecter son niveau de trésorerie.

Par ailleurs, si l’ouverture du capital est impossible ou non souhaitée, l’employeur peut envisager d’associer ses équipes à la performance financière de l’entreprise par l’attribution de phantom stocks, ou «actions fictives». Les bénéficiaires se voient alors remettre gratuitement des unités de performance, c’est-à-dire des droits à percevoir une somme d’argent. 

L’octroi des unités est suivi d’une période d’attente durant laquelle l’employé devra donc remplir certains objectifs de performance individuels ou collectifs.

Ces différentes mesures sont autant d’incitatifs permettant de conserver et motiver les meilleurs éléments de l’entreprise, et ce, sur le long terme, conclut l’article.

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce